Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Apport en connaissance

 642 vues

Assurer un accompagnement adapté de l’usager est l’objectif stratégique central proposé comme point de départ à cette réflexion

La modélisation proposée, basée sur un exemple de diagramme d’Ishikawa vise à présenter les causes et leurs effets. L’élément central correspond à l’effet majeur recherché tandis que les causes qui engendrent ces effets sont présentées sous forme de flèches orientées vers l’effet. De la même manière, une cause est-elle sujette elle-même à être considérée comme un effet dont les causes doivent être identifiées, etc.… Au final, l’ensemble des causes en effet peuvent être considérés comme étant des sous-objectifs d’objectifs principaux qui constituent la stratégie de l’établissement pour, en l’occurrence, assurer un accompagnement adapté de l’usager.

De manière arbitraire, dans le cadre de cette démarche, des objectifs principaux ont été retenus ; ils sont illustrés en gris sur le schéma. Ainsi, a-t-on considéré qu’un accompagnement adapté, du point de vue d’un gestionnaire, se traduit par le fait qu’un usager soit orienté vers une structure adaptée, qui est en mesure de mobiliser efficacement les ressources (humaines, matérielles et immatérielles) qui contribuent à l’accompagne- ment de l’usager. La pertinence de l’accompagnement d ’un usager doit être considérée selon une évaluation continue du Plan d’aides et de soins (PAS), en référence aux moyens qui lui ont été attribués - ce qui est le sens de l’évaluation au plus près de la juste allocation des ressources. Le corollaire de l’évaluation du PAS est la capacité d’adapter l’accompagnement eu égard à l’évolution du besoin, par exemple et, plus spécifiquement, au respect essentiel du principe de la bientraitance. Ce principe peut se traduire notamment par l’implication de l’usager dans la définition de son projet, par une sensibilisation du personnel et une organisation favorisant le partage des retours d’expérience et une veille continue sur l’amélioration des processus qualité (évènements indésirables inclus).

Exemple de représentation des objectifs stratégiques métier

La modélisation proposée, sur son contenu, est illustrative de la démarche. Elle doit être appropriée et adaptée par les gestionnaires. L’importance de ces objectifs, au regard des SI, doit être appréciée selon le contexte de l’établissement et les mesures prises pour pallier une absence de solution informatique.

La perception des attentes en matière de SI doit être complétée par une vision des échanges d’information (flux) au sein de l’ESMS et avec les différents acteurs. Dans la continuité de l’objectif d’assurer pleinement un accompagnement adapté de l’usager, les acteurs principaux ont été identifiés et les principaux flux d’information ont été représentés sous forme de flèche. Ce modèle n’a pas vocation à être exhaustif, mais vise à cerner rapidement et simplement les activités liées à l’accompagnement.

Exemple de modèle de flux-diagrame d'entreprise

Vue simplifiée (du point de vue du gestionnaire)

Pour compléter cette vision, une cartographie des processus principaux du SI d’un ESMS a été réalisée. Les schémas ont été simplifiés en référence à l’état de l’art.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 21/02/2017

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Inscription

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Systèmes d’information dans le secteur médico-social : retours d'expérience et grands enseignements (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?

Haut de page