Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Enseignements

Ressources associées

Personne ressource

Etienne MAUGET

Glossaire

 60 vues

Les témoignages autour de projets de coopération SI permettent de mettre en avant plusieurs éléments ayant permis de faciliter la coopération une fois celle-ci actée entre les membres :

éléments facilitant la coopération

Figure 7 : Cinq éléments facilitant la coopération

S’appuyer sur un portage stratégique fort

Le projet est facilité s’il reçoit un appui fort de la part des directions respectives, dans le cas contraire il pourrait être mené de manière partielle ou sans prise en compte de l’ensemble des enjeux. Cela permet d’une part de disposer des moyens adéquats nécessaires pour mener le projet. Cela conduit d’autre part à disposer du temps nécessaire pour mener à bien le projet et ainsi disposer d’un planning de travail adapté au regard du travail à mener.

Une perception positive du projet en interne

Un projet de coopération est facilité s’il est perçu positivement par les équipes. Dans le cas contraire, il pourrait être freiné ou bloqué dans son déroulement.

L’entraînement des équipes est facilité si le projet est perçu comme une opportunité et répond à un de leurs besoins. Ainsi, l’association des professionnels tout au long du projet de coopération permet d’une part de lever certaines craintes et d’autre part d’adapter l’outil à leurs pratiques.

La communication et l’accompagnement au changement sont d’autant plus importants, dans le cadre d’un projet de coopération SI, que les spécificités de chacun doivent être prises en compte.

S’appuyer sur un déclencheur commun

Les projets de coopération peuvent susciter des craintes liées aux changements induits. Ainsi, s’appuyer sur un élément déclencheur commun pour démarrer le projet permet de faciliter l’acceptation et de diminuer les craintes. Les établissements peuvent ainsi profiter d’un déclencheur externe (CPOM, mise en conformité dans le cadre du RGPD, etc.) pour identifier les coopérations possibles et engager un projet.

Un niveau de compétence équivalent

La compréhension et l’expression de besoins communs entre les acteurs sont facilitées si le projet est mené entre acteurs disposant d’un niveau de maturité équivalent dans les systèmes d’information et d’une expérience proche en matière de gestion de projet.

Se sécuriser pour mieux s’engager

Un projet de coopération peut présenter des risques pour les parties prenantes (délais de mise en œuvre, enjeux de convergence des besoins…). Afin de se prémunir face à ces risques, les acteurs doivent pouvoir agir de façon préventive en élaborant un plan de gestion des risques afin de s’engager plus sereinement dans le projet de coopération. Ils peuvent également avoir recours à une convention afin de sécuriser le projet.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 14/01/2020

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Retours d'expérience de coopérations SI dans le secteur médico-social (Enseignements).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Retours d'expérience de coopérations SI dans le secteur médico-social (Enseignements).

Vous êtes perdu ?