Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Apport en connaissance

Analyse du marché des PGI et modalités d'application dans les établissements de santé - Rapport de projet - Tome 2

Glossaire

 274 vues

Suite à un certain nombre de rachats (rachat de SOL par AGFA, de SETEC Santé - EUROPMEDICA par GWI, rachat de GWI par AGFA) et à l'apparition des "grands" éditeurs de PGI (Oracle, SAP) dans le secteur de la Santé, la physionomie du marché français a changé de manière significative au cours des deux années passées.

Les solutions dites "filières privées" (SOL et McKesson) sont bien implantées au sein des établissements, mais il est impératif pour leur survie d'effectuer un saut qualitatif afin de se remettre en phase avec les technologies actuelles.

Un tel bond en avant ne sera possible qu'au prix d'un alignement plus important sur les gammes de produits commercialisées par les groupes multinationaux dont elles font partie.

Pour leur part, les éditeurs de PGI "généralistes" (SAP, Oracle) possèdent une expertise forte des domaines traditionnels de la gestion d'entreprise, une vaste assise internationale et les moyens financiers permettant de construire de toutes pièces des solutions orientées vers le secteur de la santé.

Il leur reste cependant à prouver leur crédibilité sur les aspects de production de soins et le réglementaire "à la française". Sur ce volet les solutions franco- françaises gardent encore une longueur d'avance.

A ce jour, ni SAP ni Oracle n'ont réussi de percée marquante dans le domaine de la Santé en France. On notera cependant que la stratégie d'Oracle, qui s'appuie sur un noyau applicatif, est plus ambitieuse, mais également beaucoup plus risquée que celle de SAP, qui propose une solution intégrée plus traditionnelle.

Enfin, les éditeurs de PGI issus directement du monde de la santé (Cerner, Siemens) maîtrisent le domaine "métier" de l'hôpital et possèdent une stature internationale qui leur donne sans doute les moyens d’adapter au contexte français des solutions éprouvées par ailleurs.

Au-delà de l'appréciation qualitative des produits, il est cependant primordial pour les établissements hospitaliers de prendre conscience de l'ampleur et de la complexité que représente le déploiement d'un PGI.

Ce type de projet engage la direction de l'établissement dans une logique de transformation des processus de travail et des fonctions qui exige un important "courage managérial". En outre, il mobilise fortement les "utilisateurs clés" détenteurs du savoir-faire fonctionnel et nécessite de trouver un relais au sein du management intermédiaire.

En contrepartie, le PGI apporte une qualité de pilotage indéniable, contribue réellement à uniformiser les processus en partageant les "bonnes pratiques" de gestion, et apporte ainsi un "retour sur investissement" qui dépasse largement les économies qu'il génère du point de vue strictement financier.

Cette avancée notable sur le plan qualitatif a un prix, que la présente étude évalue dans une fourchette de 5 000 à 10 000 euros par lit.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 07/03/2005

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Inscription

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Analyse du marché des PGI et modalités d'application dans les établissements de santé - Rapport de projet - Tome 2 (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?

Haut de page