Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.

Sauf indication contraire, les définitions apportées sont issues des productions ANAP.

a

AAF
Association des archivistes français
AAH
Allocation Adulte Handicapé
AAPC
Avis d’Appel Public à Concurrence
ACE
Actes et Consultations Externes
ACHA
Anesthésie et chirurgie ambulatoire
ACID
Atomicité, Cohérence, Isolement, Durabilité
AD
Archives départementales
ADELI
Automatisation DEs LIstes
ADEME
L’ADEME est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) placé sous tutelle conjointe du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il emploie environ 1 000 personnes, est organisé autour d’un siège et de directions régionales et a une mission d’expertise, d’appui et d’accompagnement des acteurs. Le siège appuie les ministères et les fédérations sur les aspects techniques et réglementaires, et les directions régionales accompagnent les acteurs publics ou économiques des territoires (secteur de l’entreprise, de l’agriculture…). Il participe à la mise en oeuvre des politiques publiques en matière d’environnement, de l’énergie et du développement durable. L’ ADEME peut aider au financement de certains projets.
ADR
Les annexes de cet accord sont révisées très souvent et concernent les questions relatives à l’emballage et à l’étiquetage des matières dangereuses transportées, ainsi que les normes que doivent respecter les véhicules concernés. En France, l’arrêté ADR établi par le MEEDDM, concerne les opérations de chargement ou déchargement, les opérations de stationnement ou de transport, et les dispositions relatives à la sécurité pour les transports en France de matières dangereuses.
AELIPCE
outil de dialogue et d’aide à la décision pour améliorer la performance des organisations
AFD
Agence française de développement
AFSSAPS
Agence Française de Sécurité Sanitaire et des Produits de Santé.
AIDICA
Aide au dimensionnement capacitaire
ALD
Affection de Longue Durée
AM
Assurance maladie
AM
Assurance maladie
AMA
Assistant Médicaux Administratif
AMC
Acteurs de l'Assurance Maladie Complémentaire prenant financièrement en charge tout ou partie des prestations réalisées pour le patient.
AMC
Assurance maladie complémentaire
AMO
Acteurs de l'Assurance Maladie Obligatoire prenant financièrement en charge tout ou partie des prestations réalisées pour le patient.
AMO
Assistant à la maîtrise d’ouvrage
AMO
Assurance maladie obligatoire
AMOA
Contrat selon lequel un maître d'ouvrage public fait appel aux services d'une personne publique ou privée pour faire les études nécessaires à la réalisation d'un projet.
AMOA
Aide (assistance) à la maîtrise d'ouvrage
ANACT
Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail
ANADI
Appellation française du NANDA
ANAP
Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux
ANDRA
L’agence est chargée des opérations de gestion des déchets radioactifs (inventaire en France, études et recherches, suivi des coûts de traitement des déchets de haute et moyenne activité, gestion de centres d’entreposage ou de stockage desdits déchets…).
ANESM
Agence Nationale de l’Evaluation et de la Qualité des Etablissements et Services sociaux et Médico-sociaux
ANSM
Agence Nationale de Sécurité des Médicaments
AP
Auxiliaire de Puériculture
AP-HP
Assistance-publique hôpitaux de Paris
APD
Avant-projet détaillé
APD
Avant-Projet Définitif
APIJ
Agence publique pour l’immobilier de la justice
APP
Assistant à la Personne Publique
APS
Avant-Projet Sommaire
APS
Avant-projet sommaire
AQ
Assurance Qualité
ARH
Agence(s) régionale(s) de l'hospitalisation
ARH
Agence régionale d'hospitalisation
ARS
Agence Régionale de Santé
ARSIF
Agence régionale de santé d’Île-de-France
AS
Aide Soignant
AS
Aide-soignante
AS
Aide-soignante
ASH
Agent de service hospitalier
ASIP Santé
Agence des systèmes d'information partagés de santé
ASN
Autorité de sûreté nucléaire
ASP
Concept consistant à proposer un abonnement à un logiciel plutôt que l'achat d'une licence. Equivalent au mode SaaS.
ASS
Assistant de Service Social
ATIH
Agence technique de l’information sur l’hospitalisation
ATMO
Assistant technique à maîtrise d’ouvrage
ATNC
agents infectieux autres que des bactéries, des virus, des parasites, ou des champignons.
ATSU
Association des transporteurs sanitaires d’urgence
AVC
Accident vasculaire cérébral
Acteur
Elément de description (modélisation) de l’architecture métier : La notion d’acteur permet de décrire un rôle fonctionnel tenu par une personne, une organisation ou un automate (exemple le patient, le médecin traitant, l’infirmière, la pharmacie, etc …). Un acteur réalise des tâches, des activités ou des processus.
Acteurs paramédicaux
Kinésithérapeutes, diététiciens... Cf. Equipe de soins
Acteurs pluridisciplinaires du projet thérapeutique
Tous les professionnels de santé (internes ou externes à l'établissement de santé) intervenant dans le parcours thérapeutique du patient. Cf. Coordination médicale
Action Développement Durable au service du grand AGE
Cette étude de 26 mois a permis de cerner les enjeux de la démarche RSE en EHPAD et en SSIAD. Elle a fait ressortir les freins, leviers et impacts de cette démarche dans les établissements et les services ainsi que les conditions de la réussite.
Activité
Elément fonctionnellement cohérent de description d'un métier. Une activité est réalisée par un ou plusieurs acteurs dans le contexte d'un processus et se décompose en tâches.
Activités médico-techniques
Production d'activités médico-techniques concernant : le bloc opératoire, l'anesthésie, le laboratoire, l'imagerie (PACS/SIR/Exploitation), la pharmacie (dispensation/fabrication), l'anapath / cytogénétique.
Administratif
Le rôle administratif a pour objectif la collecte et le traitement de toutes les informations à caractère administratif d’un patient (informations non médicales ou paramédicales) permettant son identification, sa prise en charge d’un point de vue facturation (débiteurs, entourage, autres partenaires, etc.) Le rôle administratif peut être tenu par de nombreux acteurs. Par exemple : Le personnel administratif du bureau d'entrée, Les secrétaires médicales en unités de soins, Le personnel infirmier aux urgences, etc. La nature des activités effectuées par le rôle administratif varie selon le processus considéré.
Agenda 21
il s’agit d’un cadre de travail structuré destiné à la conception et à la mise en oeuvre d’actions de développement durable dans le cadre des collectivités territoriales et à partir d’un mécanisme de consultation de la population : ainsi naît l’agenda 21 local. Elles jouent, au niveau administratif le plus proche de la population, un rôle essentiel dans l’éducation, la mobilisation et la prise en compte des vues du public en faveur d’un développement durable.
Agenda consolidé de l'usager
Planning détaillé de l'ensemble des événements liés à la venue d'un patient (soins, actes, RDV, mouvement, déplacement, etc.). Ce planning permet de suivre également la réalisation ou la non réalisation des événements programmés.
Agenda d'un intervenant
Planning de disponibilité et d'indisponibilité d'un professionnel de santé (cf. agenda d'une ressource)
Agenda d'une ressource
Périodes de disponibilité et d'indisponibilité d'une ressource donnée (scanner, salle d'opération, lit, etc.)
Agenda partagé
Agenda électronique accessible aux diverses personnes d'un groupe de travail, et permettant notamment de détecter les créneaux possibles pour les réunions. Plusieurs scénarios d'utilisation sont possibles, le plus courant étant le suivant : chacun peut consulter l'emploi du temps des autres, et mettre à jour les informations concernant son propre emploi du temps. des personnes autorisées (secrétaires) peuvent mettre à jour les informations de tout le monde.
Agent intelligent
Messages contenant un programme de recherche d'informations sur des bases de données internes ou externes, ainsi que des règles prescrivant leur parcours et les conditions de la consultation de ces bases. En termes simples : un agent intelligent est un chien de chasse que l'on envoie sur le réseau et qui ramène l'information.
Alerte
Signalement d'un fait pouvant avoir des conséquences graves sur le plan sanitaire ou pour la sécurité des personnes (voire des biens). L'alerte est dite « ascendante » quand elle provient du terrain et « descendante » quand elle provient des pouvoirs publics.
Alignement stratégique
« L’alignement stratégique est une démarche qui vise à faire coïncider la mise en œuvre du système d’information (SI) avec la stratégie de l’entreprise, afin de renforcer la valeur d’usage du SI et d’en faire un atout pour l’entreprise. » (CIGREF)
Anesthésiste
Cf. Médecin + spécialisation
Annuaire
Référentiel partagé de personnes et de ressources, dont la vocation est de les localiser à l'aide de fonctions élaborées de navigation et de recherche, et d'offrir des mécanismes de sécurité pour protéger ces fonctions et pour y accéder. L'annuaire est une implémentation d'un Répertoire (ou Référentiel) sous une forme technique particulière qui se caractérise par une structuration de l'information hiérarchique et offre des mécanismes d'accès aux informations.
Anomalie bloquante
Anomalie rendant impossible l'utilisation d'une ou plusieurs fonctionnalités du système. Une anomalie bloquante affecte la disponibilité, la conformité, ou l'intégrité des données de l'outil.
Anomalie majeure
Anomalie non bloquante impliquant un fonctionnement en mode dégradé d'une ou plusieurs fonctionnalités du système. Une anomalie majeure affecte l'intégrité, la conformité ou la confidentialité des données de l'outil.
Anomalie mineure
Toute anomalie non bloquante et non majeure. Une anomalie mineure affecte l'intégrité de l'outil sur des aspects mineurs (ergonomie pure, graphique) sans que le bon fonctionnement ne soit entaché significativement.
Application informatique
Application informatique outillant un ou plusieurs processus d'un établissement (exemples : PMSI, Gestion Administrative des Malades, Gestion Economique et Financière, dossier médical, paie...).
Architecture applicative
Structuration du système d'information en blocs applicatifs communicants.
Architecture fonctionnelle
Structuration du système d'information en blocs fonctionnels communicants. L'architecture fonctionnelle présente les fonctions auxquelles devra répondre l’architecture applicative.
Architecture métier
Structuration du système d'information en fonction de ses processus métier et des missions de l'entreprise.
Architecture technique
Structuration des moyens techniques (serveurs, réseaux...) mis en oeuvre pour supporter le SI.
Archives
Acteur en charge de l'archivage (c’est à dire l’organisation du dépôt et la conservation de ces données notamment de manière à en assurer la pérennité et la confidentialité) Cf. Article R.1111-9 du code de la santé publique (fiche accès aux informations de santé)
Arrêté
Décision exécutoire à portée générale ou individuelle, émanant d'un ou plusieurs ministres (arrêté ministériel ou interministériel) ou d'autres autorités administratives (arrêté préfectoral, municipal, etc.)
Association Emmaus-Diaconesses
Ce groupement d’EHPAD privés à but non lucratif constitue le pôle seniors du groupe « Les Diaconesses de Strasbourg » qui comporte également un pôle « Éducation » et un pôle « Santé » dont la particularité est la création d’un ensemble hospitalier novateur, la clinique RHENA à Strasbourg, première clinique interconfessionnelle en France née du regroupement de 3 cliniques respectivement catholique, protestante et juive.
Audit
Processus méthodique, indépendant et documenté permettant d'obtenir des preuves d'audit et de les évaluer de manière objective pour déterminer dans quelle mesure les critères d'audit sont satisfaits.
Automatisation
Le fait de rendre une machine automatique capable d'exécuter un programme déterminé d'opérations, de remplacer l'exécution manuelle d'actions standard récurrentes par une exécution mécanique (informatique).
Autorisation
Documents regroupant les informations associées à un patient et à un ou plusieurs éléments de soins (actes, soins, …). Elles peuvent indiquer soit que le patient autorise, soit qu'il refuse que certains actes/soins soient réalisés sur sa personne ou un tiers dont il a la responsabilité (mineur par exemple). Le document de décharge indique que le patient a été informé des risques pouvant résulter de son départ du service ou de l’établissement, contre l'avis du médecin, ou de son refus de soins.
Autres Organismes fournisseurs de connaissances
GMSIH GIP CPS GIP Sesam Vitale GIP DMP AFM, etc. Dans le contexte de gestion de la connaissance, ces organismes sont susceptibles de produire des recommandations à l’usage des établissements de santé
Autres établissements de soins
Autres partenaires de soins dans le contexte d’une prise en charge. Il peuvent être partenaires de certaines prestations (par exemple pour des actes médico techniques). Ils « envoient » un patient pour une prise en charge ou sont « destinataires » d’un patient pour une continuité de traitement en moyen séjour, SSR, suite à une hospitalisation, etc.
Axe d'analyse
Angle de vue sur lequel l'indicateur présente différents niveaux de consolidation. Il est ainsi possible d'agréger et de décomposer les indicateurs selon les axes d'analyse. Par exemple, la DMS peut être montrée à l'échelle de l'unité fonctionnelle, du service, du pôle ou de l'établissement, soit l'indicateur DMS positionné sur les échelons de l'axe structure. L'indicateur DMS se décompose aussi sur l'axe temps : elle peut être observée pour les séjours d'une semaine, d'un mois, d'un trimestre, d'une année donnée.
Axe stratégique
Un axe stratégique est une orientation globale voulue par les établissements et les tutelles (nationales ou régionales) : c’est l’expression d’une politique de santé.

b

BAM
Le BAM consiste en une solution d’entreprise destinée à fournir en temps réel un résumé de la situation des activités métiers aux responsables des opérations et la direction. Le BAM comprend l'acquisition, l’agrégation, l'analyse et la présentation en temps réel de données (typiquement des séquences de valeurs temporelles et leur évolution) associées à des processus d'entreprise. Source : Wikipedia
BBC
Bâtiment basse consommation
BCB
Base médicamenteuse Claude Bernard
BCT
Bureau de Contrôle Technique
BDE
Bureau des entrées
BEAH/BEH
Bail Emphytéotique Administratif Hospitalier / Bail Emphytéotique Hospitalier
BEGES
Bilan d’Emissions de Gaz à Effet de Serre
BEH
Bail emphytéotique hospitalier
BET
Bureau d’Etudes Techniques
BO
Bulletin officiel
BSC
Type de tableau de bord, issu des méthodologies préconisées par Robert S. Kaplan & David Norton qui favorisent une déclinaison de la stratégie de l´entreprise en objectifs financiers et non financiers. Le « tableau de bord équilibré » (en anglais: Balanced Scorecard) est un modèle d'analyse élaboré pour faciliter l'aide à la décision stratégique. Son principal atout est de prendre en compte des indicateurs à la fois financiers et non-financiers (mesure des impacts possibles sur les clients, les employés et les processus internes...) pour définir et évaluer la performance.
BSDD
(formulaire CERFA no12571*01).
BT
indice national du Bâtiment
BT01
indice national du Bâtiment – tous corps d’état
Base de données
Ensemble structuré et organisé de fichiers permettant le stockage de grandes quantités d'informations afin d'en faciliter l'exploitation.
Base de données relationnelle
Base de données dans laquelle les données sont regroupées et mises en relation dans des tables, que l'on peut mettre en relation entre elles. Ce concept permet de stocker et d'organiser une grande quantité d'information.
Batch
Enchaînement automatique de traitements informatiques sans intervention d'un opérateur.
Bénéficiaire
Un bénéficiaire est celui qui réceptionne un élément de sortie. Le bénéficiaire peut être interne ou externe à l'établissement.
Biovigilance
Vigilance sanitaire : Elément du dispositif de veille sanitaire qui vise à optimiser la sécurité d’emploi des produits sanitaires destinés à l’homme et des produits à finalité cosmétique ou d’hygiène corporelle. Elle a pour objet la surveillance des événements indésirables ou des accidents liés à l’utilisation de ces produits, par un processus continu de recueil, l’enregistrement, d’identification, de traitement, d’évaluation et d’investigation de ces événements ou accidents. Biovigilance : organes, tissus, cellules et produits thérapeutiques annexes
Bloc opératoire
Le bloc opératoire est une unité médico-technique dans laquelle sont pratiqués les interventions chirurgicales et les gestes d’anesthésie réanimation nécessaires au bon déroulement de l’intervention et à ses suites qui ont lieu en général à l’extérieur du bloc opératoire.
Bon de prise en charge de DASRI
(http://www.sante.gouv.fr/ cerfa/dechets/tracab/dechet2.pdf). Certificat de destruction des DASRI pris en charge : documents obligatoires permettant d’assurer la traçabilité des déchets pris en charge et de justifier la conformité réglementaire de leur traitement.

c

C2DS
Comité Développement Durable en Santé
CADA
Commission créée par la loi du 17 juillet 1978 dans le but d'assurer l'accès des citoyens aux documents administratifs. Cette loi reconnaît à toute personne le droit d'obtenir communication des documents administratifs détenus dans le cadre de sa mission de service public par une administration, quel que soient leur forme ou leur support.
CAQOS
Contrats d’amélioration de la qualité et de l’organisation des soins
CASF
Code de l’action sociale et des familles
CAUE
Conseil architecture urbanisme et environnement
CBUM
Contrat de bon usage du médicament
CCAG
Cahier des clauses administratives générales
CCAM
Classification Commune des Actes Médicaux
CCAP
Cahier des clauses administratives particulières
CCAP
Cahier des clauses administratives particulières
CCLIN
Centre de coordination et de lutte contre les infections nosocomiales
CCTP
Cahier des clauses techniques particulières
CCTP
Cahier des clauses techniques particulières
CCTP
Cahier des clauses techniques particulières
CDA
Clinical Document Architecture Format
CDDEP
Créé en octobre 2006, ce club, présidé par le Commissaire général au développement durable, est la première structure de coordination pour le développement durable dans le secteur public. Le club est un espace de réflexion, d’échanges, de valorisation et de diffusion des pratiques en matière de développement durable. Il a pour ambition de donner envie de « faire » et d’accélérer les démarches, par le partage de bonnes pratiques entre des organismes très divers en taille comme en missions. Ses adhérents appartiennent à des secteurs très variés tels que : l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS), La Poste, Banque de France, Caisse des dépôts, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), CNRS, CNAF, ONF, SNCF, UCANSS… L’ANAP a rejoint le club en signant la Charte développement durable des établissements et entreprises publics le vendredi 8 avril 2011 en présence de la madame Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement et de Michèle Pappalardo, déléguée interministérielle au Développement durable, Commissaire générale au développement durable, en charge du secrétariat du Conseil national de la transition énergétique.
CEREMA
Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement
CERFA
Centre d’enregistrement et de révision des formulaires administratifs
CGDD
Le Commissariat général au développement durable (CGDD) est une des directions générales du ministère de l’Écologie, du DD et de l’Énergie. Il a en charge l’ensemble des statistiques du ministère, ainsi que celui du logement et de l’égalité des territoires. Il réalise les études à caractère général (évaluation environnementale, économique, simulation fiscale par exemple). Il abrite également la direction de la recherche et de l’innovation, ainsi qu’une délégation au DD, délégation qui a élaboré la stratégie nationale pour la transition écologique en vue du DD. Il a également en charge le secrétariat du Conseil national de la transition énergétique. http://www.developpement-durable.gouv.fr/Strategie-nationale-detransition, 42127.html
CGEDD
Conseil général de l’environnement et du développement durable
CGI
Commissariat général à l’investissement
CH
Centre Hospitalier
CH
Centre Hospitalier
CH d'Alès-Cévennes
Le CH d’Alès-Cévennes compte 1 596 agents pour 856 lits.
CHRU
Centre Hospitalier Régional / Universitaire
CHRU
Centre Hospitalier Régional Universitaire
CHRU de Lille
Le CHRU de Lille est un campus comprenant plus de 10 établissements de santé avec 15 500 professionnels, répartis sur 190 hectares.
CHSCT
Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail
CHT
Communauté hospitalière de territoire
CHU
Centre Hospitalier Universitaire
CHU
Centre Hospitalier Universitaire
CI-SIS
Ce référentiel spécifie les standards (le plus souvent internationaux) à utiliser dans les échanges et lors du partage de données de santé entre SIS, et contraint la mise en œuvre de ces standards par des spécifications d’implémentation destinées à faciliter le déploiement de l’interopérabilité entre SIS dans les conditions de sécurité requises.
CIM
Classification Internationale des Maladies
CIM-10
Dixième révision de la Classification Internationale des Maladies
CIO
Codification interopérable
CIV
Cellule d'Identito Vigilance
CLCC
Centre de lutte contre le cancer
CLCC Léon Bérard à Lyon
L’établissement compte 260 lits et places et 1 500 salariés.
CLIN
Comités de Lutte Contre les Infections Nosocomiales
CME
Commission médicale d'établissement
CME
Commission Médicale d'Etablissement
CMP
Code des marchés publics
CMSI
Chargé de mission systèmes d'information en ARS
CNAM
Caisse nationale d'Assurance maladie
CNAMTS
Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés
CNIL
Commission nationale de l’informatique et des libertés
CNIL
Commission nationale de l’informatique et des libertés
CNIL
Commission nationale de l'informatique et des libertés
CNOM
Conseil national de l'ordre des médecins
CNSA
Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie
CNUH
Conseil national de l’urgence hospitalière
CODAMUPS
Comité départemental de l’aide médicale urgente et de la permanence des soins
COMEDIMS
Commission du Médicament et des Dispositifs Médicaux Stériles
COPERMO
COmité interministériel de la PERformance et de la MOdernisation
CP
Contrat de Partenariat
CPAM
Caisse primaire d’Assurance maladie
CPAM
Caisse primaire d’assurance maladie
CPOM
Contrat Pluriannuel d'Objectifs et de Moyens
CPP
Centre périnatal de proximité
CPS
Carte professionnelle de santé
CR
marché de Conception – Réalisation
CR
Compte-Rendu
CR
Compte-rendu
CREM
marché de Conception, Réalisation, Exploitation/Maintenance
CRH
Compte-Rendu d’Hospitalisation
CRM
Conception-réalisation-maintenance
CRUQPC
Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge médicale
CSARR
Catalogue Spécifiques des Actes de Rééducation et de Réadaptation
CSO
Conseil scientifique et d’orientation (ANAP)
CSP
Code de la santé publique
CSP
Code de la santé publique
CSPS
Coordination Sécurité et Protection de la Santé
CTA
Coordination Territoriale d’Appui
CVC
Chauffage / Ventilation / Climatisation
Cadre de santé
Le cadre de santé assure des fonctions d'animation, de gestion, de formation et de pédagogie. Il intervient dans un service de soins en qualité de surveillant ou dans un institut de formation des professionnels paramédicaux comme formateur ou directeur. Dans tous les cas, il occupe un poste à responsabilité(s).
Cahier de recette
Document qui décrit les conditions et les modalités des tests de recette (infrastructure technique, paramétrage, jeux de données, scénarios de test...).
Carte
Représentation graphique de tout ou partie du système d'information.
Cartographie
Une étape d'analyse systémique d'une organisation au travers de l'ensemble de ses métiers, processus, fonctions, applications et éléments techniques.
Cartographie applicative
Description schématique des applications constituant le SI, mettant en évidence les zones de recouvrement des logiciels, ainsi que les fonctionnalités non couvertes par le SI.
Cartographie des processus
Description macroscopique des processus de l'établissement.
Cartographie fonctionnelle
Description schématique des sous-systèmes constituant le SI, chaque sous-système encapsulant ses objets métiers et ses services fonctionnels sans redondance.
CdC
Cahier des charges
Centre antipoison
Le Centre antipoison inter-régional a pour mission l'information téléphonique et la toxicovigilance. Il assure une consultation médicale spécialisée 24h/24 concernant toutes les intoxications aiguës ou chroniques. Il recense, suit les dossiers de toxicovigilance et déclenche les alertes pour les risques toxiques nouveaux. La toxicovigilance, définie par décret, a pour objet la surveillance des effets toxiques, pour l'homme, d'un produit, d'une substance ou d'une pollution pour mener des actions d'alerte, de prévention, de formation et d'information. Textes de Loi : Décret n° 99-841 du 28 septembre 19 99 portant organisation de la toxicovigilance et modifiant le code de la santé publique (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)
Chirurgien
Cf. Médecin + spécialisation
Circulaire (ou note de service)
Note d'organisation interne à un service émise par le fonctionnaire qui en assure la direction (circulaire ministérielle, circulaire interministérielle, circulaire préfectorale, circulaire d'un directeur d'un service déconcentré. Sous des appellations diverses - circulaires, directives, notes de service, instructions, etc. - les administrations communiquent avec leurs agents et les usagers pour exposer les principes d'une politique, fixer les règles de fonctionnement des services et commenter ou orienter l'application des lois, des décrets ou d'arrêtés, ou à préciser l'interprétation de certaines dispositions.
Classification Commune des Actes Médicaux
La CCAM est la nomenclature des actes techniques réalisés par les médecins. Elle remplace : La Nomenclature Générale des Actes Professionnels (NGAP) utilisée pour la tarification des actes en secteur libéral (honoraires) et pour la facturation des actes 'externes' des établissements hospitaliers sous Dotation Globale ; Le Catalogue des Actes Médicaux (CdAM) utilisé dans les établissements de santé pour le PMSI. Elaborée par l'Assurance maladie et la Direction de l'Hospitalisation et de l'Organisation des Soins (DHOS) du ministère de l'Emploi et de la Solidarité, en étroite collaboration avec les sociétés savantes, la CCAM constitue une liste d'actes codés, commune aux secteurs public et privé. Elle est destinée à décrire plus précisément chaque acte, à servir de base à la tarification en secteur libéral et à l'allocation des ressources aux établissements dans le cadre du Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information (PMSI). La CCAM est obligatoire depuis le 1er janvier 2004 pour le codage des actes dans le cadre du PMSI des établissements.
Classification Internationale des Maladies
La Classification Internationale des Maladies, publiée par l'Organisation Mondiale de la Santé - OMS - et actualisée périodiquement, est utilisée pour coder les diagnostics dans les RUM et les RHS. La version utilisée depuis 1996 est la dixième révision (CIM-10) composée de 21 chapitres couvrant l’éventail complet des états morbides classés par organe ou appareil fonctionnel.
Comportement éthique
L’Organisme adopte un comportement éthique lorsque, dans son fonctionnement, dans la conduite de ses missions et dans ses liens avec ses parties prenantes, il va au-delà de ses objectifs d’efficacité, de production de profits et de plus de rentabilité, en agissant pour le bien commun dans le respect des valeurs du service public.
Compte-rendu d'acte
Rapport détaillé relatif à un examen qui a été réalisé ou un acte qui a été pratiqué suite à une prescription ou une demande. Il peut accompagner des résultats d'examens dont il est alors une interprétation. Le compte-rendu opératoire est un compte-rendu d'acte particulier.
Compte-rendu d'administration (ou de perfusion)
Les comptes-rendus d'administration (de médicaments) ou de perfusion (médicaments et apparentés, PSL) rassemblent l'ensemble des informations liées à l'administration ou la perfusion d’un produit, d’une substance ou autre à un patient, notamment : Identité du patient Identité de la personne ayant réalisé l’administration Horodatage Caractéristiques du produit administré, notamment : posologie, numéro de lot pour les produits « sensibles » Commentaires d’administration : Quantité ou volume réceptionné, quantité ou volume effectivement administrés, explication des écarts (le patient a régurgité, le contenant a été endommagé, etc.), Les éventuelles réactions du patient (intolérances, effets secondaires, nausées, incidents transfusionnels, etc.).
Compte-rendu d'examen clinique
Un compte-rendu d'examen clinique indique le fil du raisonnement diagnostique et la réponse médicale à apporter. Ce raisonnement se fonde sur des éléments recueillis lors de l’entretien avec le patient ou son entourage : antécédents médico chirurgicaux personnels et amiliaux, allergies et traitements habituels et récents, autonomie et condition sociale, éléments d’anamnèse. Il se complète des résultats d'examens et auscultations cliniques. Le compte-rendu d'examen peut également aboutir à des demandes d'actes, d'investigation, d'imagerie, d’analyses biomédicales, de demandes d’avis spécialisés, de soins ou autres.
Compte-rendu de soins
Appelé aussi « feuille / fiche de transmission infirmière », « observations infirmières » : Recueil écrit des observations, des actions, des objectifs et des résultats obtenus, concernant la personne soignée. L’utilisation des transmissions écrites a pour but d’assurer la continuité des soins intra (coordination entre soignants médicaux et paramédicaux) et extra établissement.
Configuration applicative
Agencement entre des logiciels (différents ou non selon les logiciels existants et les choix fonctionnels qui sont fait) de gestion de la demande, de la planification et de la réalisation de l'activité
Contrainte
Obligation créée par les règles en usage dans un milieu, par les lois propres à un domaine, à une nécessité.
Contrat de bon usage
Le contrat de bon usage des médicaments est conclu pour une durée de trois à cinq ans entre le Directeur de l'ARH et le représentant légal de chaque établissement hospitalier public ou privé de chaque région. Ce contrat a pour objet de déterminer les objectifs en vue d’améliorer et de sécuriser, au sein de l’établissement, le circuit du médicament et des produits et prestations mentionnés à l’article L. 165-1 du code de la sécurité sociale et de garantir leur bon usage, de préciser les actions à mettre en oeuvre pour atteindre ces objectifs et d’organiser le cadre de l’évaluation des engagements souscrits dont le respect est pris en compte chaque année pour fixer le taux de remboursement de la part prise en charge par les régimes obligatoires d’assurance maladie des spécialités pharmaceutiques, et des produits et prestations mentionnés à l’article L. 162-22-7 du code de la sécurité sociale. Ce contrat doit être conclu entre les ARH et les établissements de santé avant le 1er janvier 2006.
Contrat de qualité de service
Engagement formalisé, sous forme structuré, d'un fournisseur d'un service (système fournisseur) sur la délivrance et la performance du service dans les conditions précisées dans le contrat.
Coordination médicale
La coordination médicale est constituée des différents acteurs internes ou externes à l'établissement qui interviennent dans le cadre de la prescription (ou de la demande d'acte) concernant un/des patients. Elle inclut toujours le médecin prescripteur. Exemples : Lorsque la prescription considérée est un projet thérapeutique en cancérologie, la coordination médicale est assurée par une cellule appelée RCP (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire) qui regroupe les responsables de l’établissement et du réseau de santé intervenant dans la thérapie. Dans le cas d'une prescription d'un acte d'imagerie par exemple, la coordination médicale représente le ou les échanges entre le médecin demandeur et le plateau d'imagerie afin d'adapter la prescription pour répondre au mieux aux besoins du médecin.
Coût Global de Possession
Somme des dépenses sur l'ensemble de la vie du produit pour un usage donné (NF X 50-150).

d

DAE
déchets que les entreprises et donc les établissements de santé produisent comme tout agent économique utilisant des matériels et une infrastructure de travail, ce qui les distinguent (des déchets ménagers ou ordures ménagères) au sein desquels on trouve par exemple les appareils électriques et électroniques (DEEE ou D3E).
DAF
Directeur/Direction des Affaires Financières
DAF
Direction des affaires financières
DAJ
Direction des affaires Juridiques du ministère de l’économie
DAO
Dessin assisté par ordinateur
DAOM
... parmi lesquels figurent les déchets alimentaires, les papiers et cartons…
DAR
Données, Actions, Résultats
DAS
au sein desquels on trouve les déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI).
DASRI
Déchets d’activités de soins à risques infectieux (ou assimilés). Les conteneurs doivent respecter une couleur jaune dominante.
DASRIA
Déchets d’activités de soins à risques infectieux et assimilés
DBO5
Demande biologique en oxygène sur 5 jours
DCE
Dossier de consultation des entreprises
DCE
dossier de Consultation des Entreprises
DCGDR
Direction de la coordination de la gestion du risque
DCI
Dénomination commune internationale
DCO
Demande chimique en oxygène
DD
Développement Durable
DD
concept de formule de croissance permettant la préservation de ressources destinées aux générations futures, et s’appuyant sur le respect de la convergence de trois domaines d’attention : le social, l’économique, et l’écologique. L'acception la plus couramment utilisée est la suivante : "Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs". Rapport Brundtland, 1987 Le développement durable vise à combiner les objectifs d'une haute qualité de vie, de santé et de prospérité avec ceux de justice sociale, tout en maintenant la capacité de la Terre à supporter la vie dans toute sa diversité. Ces objectifs sociaux, économiques et environnementaux sont interdépendants et se renforcent mutuellement. Le développement durable peut être considéré comme une façon d'exprimer les attentes plus larges de la société en général (source Iso 26000). Les cinq finalités du développement durable sont : la lutte contre le changement climatique ; la préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources; la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations ; l'épanouissement de tous les êtres humains ; une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables. (Source Cadre de référence des Agendas 21. Rio 1992).
DDASS
Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales
DEC
Délai d'Envoi du Courrier de fin d'hospitalisation
DEEE
(ou D3E). Ces déchets contiennent généralement des éléments dangereux ou toxiques
DGAC
Direction générale de l’aviation civile
DGAS
Direction générale de l’action sociale
DGFIP
Direction Générale des Finances Publiques
DGOS
Direction générale de l'organisation des soins
DGOS
Direction Générale de l’Offre de Soins
DGPR
Direction générale de la prévention des risques
DGS
Direction générale de la santé
DHOS
Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins
DHOS
Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins
DHOS
Direction de l’hospitalisation et de l’offre de soins
DIM
Département de l’information médicale
DIM
Département de l'information médicale
DIPI
Dossier d'instruction des projets d'investissement
DISIC
Délégation interministérielle des systèmes d'information
DJIN
Dispensation journalière individuelle et nominative des médicaments
DLU
Dossier de liaison d’urgence
DMC
Dossier Médical Commun
DMI
Dispositif médical implantable
DMIA
tels que stimulateurs cardiaques, défibrillateurs cardiaques, neurostimulateurs, pompes à insuline, implants auditifs ; ces équipements contiennent des composants ou équipements dangereux.
DMP
Dossier médical personnel
DMS
Dispositif Médical Stérile
DMS
Durée moyenne de séjour
DMS
Durée moyenne de séjour
DMT
Discipline médico-tarifaire
DO
Assurance Dommage Ouvrage
DO
Dommage ouvrage
DP
Dossier patient
DPA
Déclaration des pratiques d'archivage
DPC
Dossier patient recueillant les antécédents, les allergies, observations médicales et soignantes de la prise en charge du patient et permettant l’accès aux résultats. Ce dossier n’est pas spécifique à une spécialité et est destiné aux professionnels de santé qui gèrent transversalement le patient et qui ont besoin d'une perception étendue de son état et d'un accès simple à son évolution temporelle
DPI
Dossier patient informatisé
DPI
Dossier patient informatisé
DPS
Durée prévisionnelle de séjour ou date prévisionnelle de sortie
DRH
Direction des ressources humaines
DRH
Directeur/Direction des Ressources Humaines
DRIRE
Direction régionale de l'industrie de la recherche et de l'environnement
DRSM
Direction régionale du service médical
DRV
Dossier Résumé de Venue
DSI
Directeur des systèmes d'information
DSIO
Direction des systèmes d'information et de l'organisation
DSIO
Direction des systèmes d’information et d’organisation
DSIRMT
Direction des soins infirmiers, de rééducation et médicotechniques
DSIT
Direction du système d’information et des télécommunications
DSSIS
Délégation à la stratégie des systèmes d'information de santé
DT
Délégation territoriale
DUA
Durée de conservation d'un document nécessaire à la gestion des dossiers actifs des affaires en cours et utile à des fins juridiques. Les DUA de chaque document ainsi que leur sort final sont rappelés dans les référentiels et les tableaux de gestion.
Datamining
= Forage des données. Technique d'analyse utilisant un logiciel pour identifier des tendances ou des corrélations cachées parmi des masses de données, ou encore pour détecter des informations stratégiques ou découvrir de nouvelles connaissances, en s'appuyant sur des méthodes de traitement statistique. Les outils de datamining ont l'initiative de chercher les associations entre les données sur des critères non prévus à l'avance.
Datawarehouse
=Entrepôt de données. Base de données utilisée pour collecter, ordonner, journaliser et stocker des informations provenant de base de données opérationnelles et fournir une aide à la décision en entreprise.
Date d’ouverture
Date de l’arrivée du premier patient dans le nouveau bâtiment
Débiteur
Tiers (personne physique ou morale (AMO, AMC, etc.)) prenant en charge les frais inhérents aux prestations et soins délivrés à un patient
Décret (ou décret d'application)
Acte ou texte administratif de portée générale ou individuelle, signé par le Président de la République ou par le Premier ministre et, parfois, contresigné par un ou plusieurs ministres. Les décrets sont publiés au JO. C'est une décision qui émane du pouvoir réglementaire (art. 21 de la constitution du 4 octobre 1958). En France, la plupart des lois adoptées comportent des dispositions renvoyant à des décrets qui en précisent les modalités d'application. Il existe trois catégories de décrets (par ordre de priorité): DECRET EN CONSEIL DES MINISTRES : Dans les faits, des considérations liées à la nature ou à l'importance du sujet traité peuvent expliquer que des décrets soient délibérés en conseil des ministres, alors qu'aucun texte ne le prévoit (disposition constitutionnelle, loi, autre décret). Ces décrets sont signés par le président de la République. DECRET EN CONSEIL D'ETAT : Décret pour lequel une disposition constitutionnelle (second alinéa de l'article 37 de la Constitution), un texte législatif ou un texte réglementaire prévoient qu'il soit soumis, à l'avis du Conseil d'Etat. Il arrive aussi qu'en l'absence d'un texte le prévoyant, mais en raison de l'objet ou de l'importance du décret, le gouvernement souhaite soumettre un décret, avant son édiction, à l'avis du Conseil d'Etat. DECRET SIMPLE : Décret qui n'a été ni délibéré en Conseil des ministres, ni soumis à l'avis du Conseil d'État. Il est pris par le Premier ministre dans le cadre de l'exercice du pouvoir réglementaire qu'il détient en application de l'article 21 de la Constitution de 1958.
Décret-loi
Forme juridique n'existant plus sous la Constitution actuelle
Délai de retour
Délai après lequel le cumul des recettes ou bénéfices nets dépasse le cumul des coûts.
Demandeur
Secrétariat médical, Soignant, Médecin (d'une unité clinique ou médico-technique), Médecin de ville, Patient, etc. Un demandeur sollicite un ou des acteurs dans le but d’obtenir un bien ou un service (notamment de collaboration) en vue de réaliser un objectif concernant quelqu’un ou quelque chose (un autre acteur). Par exemple : demande de rendez-vous par un patient pour lui-même, demande d’analyse biomédicale par un médecin pour un patient, etc.
Dématérialisation
Opération qui a pour objectif de se « dispenser » de la représentation matérielle (papier en général) de l'information. On distingue la dématérialisation à la source et la numérisation.
Dématérialisation à la source
Création à la source d'information sous format électronique (e.g. les Téléprocédures Adèle). Il peut s'agir d'une interface utilisateur permettant d'aider l'usager à renseigner l'information, contrôler la validité sémantique et technique de l'information saisie, raccourcir les délais de traitement et réduire les coûts (pas d'acteur humain pour la ressaisie dans les systèmes de traitement).
Département d'Information Médicale
DIM ou Service d'information médicale (SIM)  Médecin responsable du DIM : désigné par le Conseil d'Administration de l'Etablissement. Fonctions essentielles du Médecin DIM : Le recueil des informations médicales du PMSI ; Le conseil des différents acteurs ; Le recueil et le traitement d'informations confidentielles nécessaires aux analyses d'activité des établissements ; Le contrôle de la qualité des informations recueillies et leur validation ; La constitution de fichiers soumis aux dispositions de la loi du 6 janvier 1978, dite informatique et libertés. ; La participation à l'interprétation des résultats ; La maîtrise de la sécurité. Le Département, ou Service, de l'Information Médicale est chargé, au sein de chaque établissement de santé, de développer et d'animer le système d'information hospitalier. Avec ses outils informatiques et ses compétences, il est au service de tous les acteurs hospitaliers dans l'établissement pour ce qui concerne notamment la connaissance des activités cliniques, la liaison entre les données économiques et médicales, le suivi des soins infirmiers. Dans le cadre de la généralisation du dispositif de mesure de l'activité et des coûts à l'aide des outils du PMSI, le médecin responsable du DIM produit les RSS à partir des informations transmises par les différents services, contrôle la qualité des données transmises, les groupe, les anonymise, et les transmet à la DRASS (Source : ATIH)
Déploiement généralisé
Déploiement concernant l'ensemble des utilisateurs cible de l'outil. Il peut se faire en « big bang » (sans pilote préalable) ou après la réalisation et l'évaluation d'un site pilote.
Dépôt de valeur
Description de l’ensemble de valeurs (matérielles, monétaires ou autre) appartenant à un patient et dont l'établissement prend la responsabilité. Son statut peut être « en dépôt depuis le » ou bien « restitué le »
Diagnostic
Fruit d'un raisonnement, le diagnostic est l'aboutissement du processus d'examen du patient (un examen clinique et si nécessaire des examens complémentaires), il en constitue le bilan. Partant de symptômes, il permet de discerner une pathologie, un état de fait (une maternité, un bassin étroit...) ou un état normal. Il sert, le cas échéant, de fondement à l'élaboration d'une stratégie thérapeutique.
Diagramme des soins
Synthèse de suivi de production des soins
Directive européenne
Les directives sont des actes de droit communautaire dérivé qui nécessitent des mesures de transposition, pour créer des effets directs dans les états de l'Union. Aussi, leurs dispositions sont assorties de délais pour leur mise en œuvre, à charge pour chaque état de procéder à cette mise en œuvre selon ses propres procédures législatives.
Disponibilité
Mesure de performance qu'on obtient en divisant la durée durant laquelle ledit équipement ou système est opérationnel par la durée totale durant laquelle on aurait souhaité qu'il le soit (wikipedia).
Dispositif médical
Tout instrument, appareil, équipement, matière ou autre article, utilisé seul ou en association, y compris le logiciel nécessaire pour le bon fonctionnement de celui-ci, destiné par le fabricant à être utilisé chez l'homme à des fins : De diagnostic, de prévention, de contrôle, de traitement ou d'atténuation d'une maladie, De diagnostic, de contrôle, de traitement, d'atténuation ou de compensation d'une blessure ou d'un handicap, D'étude ou de remplacement ou modification de l'anatomie ou d'un processus physiologique, De maîtrise de la conception, et dont l'action principale voulue dans ou sur le corps humain n'est pas obtenue par des moyens pharmacologiques ou immunologiques ni par métabolisme, mais dont la fonction peut être assistée par de tels moyens. Ces dispositifs médicaux peuvent être stériles (par exemple un dispositif implantable) ou non stérile (par exemple un film radio)
Dispositif médical stérile
Dispositif médical exempt de micro-organisme viable
Domaine d'identification
Un ou plusieurs systèmes d'information utilisant le même identifiant pour une personne physique et appliquant une même politique d'identification. Ce peut être par exemple un établissement de santé, un laboratoire ou un cabinet de médecine de ville.
Domaine d'information
Ensemble d'informations qui concerne un métier de l'établissement. Ces domaines d'information peuvent s'appuyer sur une ou plusieurs sources d'informations. Exemples de domaines d'information : les ressources humaines ; l'activité médicale, les achats, la comptabilité, les recettes / la facturation, la qualité des soins, la gestion, le système d'information, la comptabilité, la trésorerie, la finance, la comptabilité fournisseur, le suivi des achats, la logistique, la maintenance...
Données de base
Information non modélisée, en provenance d'un système applicatif métier, par opposition à un indicateur calculé à partir de données de base, selon des règles de gestion précises.
Dossier de spécialité
Dossier médicaux spécifiquement conçus et adaptés à la prise en charge d’un patient dans une spécialité donnée (obstétrique, cancérologie) ou aux urgences. Ces dossiers sont destinés à recueillir les informations relevées par le spécialiste et les résultats des examens qu’il a prescrits.
Dossier de venue
Le dossier de venue est le regroupement des informations du dossier patient correspondant aux périodes comprises entre un mouvement d'entrée et un mouvement de sortie donnés.
Dossier patient
Le dossier patient comprend l'ensemble des informations médicales, administratives, soignantes ou paramédicales nécessaires à la prise en charge et à la continuité des soins d'un patient au sein d'une unité clinique. Ces informations sont regroupées au sein d'un seul et unique dossier. Elles comprennent notamment : Informations administratives du dossier patient : Couverture sociale et autres informations de prise en charge, informations liées aux prestations de confort, autorisations, déclarations de consentement ou refus de prise en charge, etc. Informations médicales et soignantes du dossier patient : Caractéristiques médicales du patient (allergies, antécédents, au besoin derniers signes vitaux…), anamnèse, historique (épisodes thérapeutiques...), synthèse, prescriptions (de médicament, de soins, d'acte, ...), résultats et compte-rendu (d'acte, de soins, d'opération, d'administration,…), etc. Informations paramédicales du dossier patient : Informations sociales, diététiques, psychologiques, ergothérapie, etc.
Dossiers de spécialité
Dossiers médicaux spécifiquement conçus et adaptés à la prise en charge d’un patient dans une spécialité donnée. Ces dossiers sont destinés à recueillir les informations relevées par le spécialiste et les résultats des examens qu’il a prescrits. Le spécialiste n’a pas besoin de beaucoup d’informations contenues dans le DPC et ces dernières peuvent ne pas figurer dans son environnement immédiat. Toutefois, elles doivent rester accessibles et interagir avec des systèmes d'aide à la décision
Droits de l'Homme
Chaque être humain possède des droits universels, inaliénables, quel que soit le droit positif en vigueur ou les autres facteurs locaux tels que l'ethnie, la nationalité ou la religion. Le respect des droits de l'homme est un principe fondateur de la démocratie. Il se réfère à la charte internationale des Droits de l’homme.

e

EAI
= bus applicatif, intégration d'application d'entreprises. Ensemble de logiciels permettant de lier entre elles les applications de l'établissement dans un souci d'homogénéité du système d'information ou de consolidation. Souvent réalisable par le biais d'un échange de fichiers, mais alors sans le bénéfice du temps réel, l'intégration de deux applications passe par le développement d'interfaces, baptisées connecteurs, entre leurs API correspondantes.
EBNL
Etablissement à But Non Lucratif
EDI
Protocole d'échange de données structurées et normalisées entre applications informatiques, utilisant les réseaux de télécommunication.
EFS
Etablissement Français du Sang
EGL
Ensemble de programmes informatiques permettant la conception de programmes, d'applications ou de systèmes parfois très complexes.
EHESP
Ecole des hautes études en santé publique
EHPAD
Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes
EHPAD Maison Saint-Joseph
Résidence de 81 lits d’hébergement temporaire ou permanent.
EI
Evénement indésirable
EJM
Entrant le jour même
EM
Exploitation - Maintenance
EMAS
Eco-Management and Audit Scheme
EMG
Équipe mobile gériatrique
EMSP
Équipe mobile de soins palliatifs
EP
Eaux Pluviales
EPAURIF
Établissement public d’aménagement universitaire de la région Île-de-France
EPRD
Etat des Prévisions de Recettes et de Dépenses
EPRD
État prévisionnel des recettes et des dépenses
EPS
Etablissement Public de Santé
ES
Etablissement de Santé
ES
Établissement de santé
ES
Etablissement(s) de santé
ESB
Outils et méthodes visant à permettre les échanges entre les applications qui ne sont pas originalement conçues pour communiquer entre elles
ESMS
Etablissements et Services Médico-Sociaux
ESPIC
Établissement de santé privé d’intérêt collectif
ESPIC
Établissements de santé privés d’intérêt collectif
ETL
Composant informatique chargé d'extraire les données de sources variées (SGBDR, fichiers à plat, etc.), de les transformer (par exemple en uniformisant les nomenclatures) et de les chargées dans un entrepôt de données.
ETP
Equivalent temps-plein
ETP
Equivalent temps plein
EU/EV
Eaux Usées / Eaux Pluviales
EURIBOR
Taux d’intérêt de la devise euro
Effet indésirable
Réaction nocive et non voulue, se produisant aux posologies normalement utilisées chez l’homme pour la prophylaxie, le diagnostic ou le traitement d’une maladie ou pour la restauration, la correction ou la modification d’une fonction physiologique, ou résultant d’un mésusage du médicament ou produit.
Efficacité
Capacité à atteindre ses objectifs.
Efficience
Rapport entre l'efficacité et le coût de l'efficacité.
Elément d'entrée
Un élément d'entrée est la ressource nécessaire pour démarrer un porcessus. Les éléments d'entrée d'un processus proviennent soit de l'extérieur, soit d'un autre processus de l'établissement (porcessus en amont).
Élément de connaissance
Les éléments de connaissance regroupent de manière générale l'ensemble des informations non confidentielles et présentant un caractère général ou ciblé et qui peuvent être utiles aux professionnels de santé dans l’exercice de leur métier (protocoles, livret thérapeutique, recommandations de vigilances, référentiel de codage des actes, ...).
Elément de sortie
Un élément de sortie est le résultat de la transformation d'un élément d'entrée par le processus. L'élément de sortie d'un processus est destiné soit à un bénéficiaire extérieur à l'organisation, soit à un autre processus de l'organisation / structure (processus aval)
Élément de vigilance
Alerte ou recommandation associée à une vigilance (cf. « vigilance »)
Entrée
Mouvement marquant le début de la prise en charge d'un patient par l'établissement (cf. dossier de venue)
Environnement informatique
Espace dédié sur un serveur (un disque isolé, voire un serveur entier) sur lequel sont installés les outils propres à l'environnement (logiciels, licences...), les bases de données nécessaires (licences) et éventuellement les jeux de données. Pour un projet donné, il existe plusieurs environnements, isolés les uns des autres, et dédiés à des tâches distinctes (de réalisation, d'intégration, de recette ou de déploiement/production).
Equipe de soins
Ensemble du personnel médical et paramédical assurant la prise en charge d’un patient.
Équipe médicale
Equipe réalisant la prise en charge du patient ; elle est composée de médecins, infirmiers, autres professions médicales et paramédicales.
Equipements
Matériel mis à la disposition des utilisateurs pour avoir accès à l'outil et l'utiliser (consulter, saisir des informations). Il s'agit souvent des postes fixes, tablettes, chariots...
Etablissement Français du Sang
L'EFS assure l'ensemble des activités de médecine transfusionnelle : Le prélèvement : le prélèvement est assuré dans 200 sites de collectes en France ainsi que dans le cadre de collectes mobiles qui représentent plus de 80% des prélèvements effectués par l'EFS. L'EFS collecte soit du sang total soit certains composants du sang (plasma, plaquettes). La préparation : la poche prélevée est dirigée vers un plateau de préparation. Le sang est séparé en ses différents composants par la centrifugation, puis déleucocyté (filtration des globules blancs véhiculant les virus et certaines bactéries). L'EFS compte 26 plateaux de préparation. La qualification : au moment du prélèvement, des tubes sont également recueillis pour effectuer des tests immunologiques et sérologiques. La qualification permet de rechercher la présence des marqueurs viraux et de détecter toute anomalie du sang ou de ses composants. L'EFS compte 18 plateaux de qualification. La distribution : après vérification de l'absence d'anomalie sur le don ou de réaction positive aux tests de dépistage, les produits sanguins sont distribués aux établissements de santé et attribués au patient sur prescription médicale nominative. La durée de vie des produits est variable : 5 jours pour les plaquettes, 42 pour les concentrés de globules rouges, plusieurs mois pour le plasma congelé. L'immunohématologie : au moment de la distribution, l'EFS assure souvent l'activité d'immunohématologie pour les patients receveurs. Cette activité permet de vérifier la compatibilité entre les caractéristiques du receveur et celles du produit qui lui est destiné.
Etat d'un objet métier
Situation à laquelle se trouve, à un moment donné, l'objet métier. Elle est caractérisée par l'ensemble des valeurs que prennent les attributs (paramètre) de cet objet.
Ethique
L’Organisation adopte un comportement éthique lorsque, dans son fonctionnement, dans la conduite de ses missions et dans ses liens avec ses parties prenantes, elle va au-delà de ses objectifs d’efficacité, de production de profits et de plus de rentabilité, en agissant pour le bien commun dans le respect des valeurs du service public.
Étiquette patient
Support identification de forme diverse (bracelet, collier, carte, puce RFID, etc.) et de transmission de différents niveaux d'information (Identité du patient (nom, prénom, âge, sexe, IPP, etc.))
Evénement
Signal qui permet d'indiquer le changement d'une situation ou l'évolution d'une partie d'un système.
Ex-ante
Ce dit de ce qui est anticipé, prévu.
Ex-post
Ce dit de ce qui est réalisé après-coup.
Externalisation
L'externalisation est définie comme le résultat de l'intégration d'un ensemble de services élémentaires, visant à confier à un prestataire spécialisé tout ou partie d'une fonction de l'entreprise dans le cadre d'un contrat pluriannuel, à base forfaitaire, avec un niveau de service et une durée définis (Définition de l'infogérance par l'AFNOR, norme AFNOR Z 67 801-1)

f

FAM
Foyers d’Accueil Médicalisés
FEDORU
Fédération des observatoires régionaux des urgences
FEHAP
Fédération des Etablissements Hospitalier et d'Aide à la Personne
FFOM
Forces-Faiblesses-Opportunités-Menaces
FH
Foyer d'Hébergement
FHF
Fédération Hospitalière de France
FHP
Fédération de l'Hospitalisation Privée
FINESS
Fichier national des établissements sanitaires et sociaux
FINESS
Fichier national des établissements sanitaires et sociaux
FINESS
Répertoire national des établissements de santé
FMESPP
Fonds pour la modernisation des établissements de santé publics et privés
FNADE
regroupant plus de 350 entreprises prestataires et de conseil.
FNAQPA
Fédération Nationale Avenir et Qualité de vie des Personnes Agées
FNEHAD
Fédération Nationale des Etablissements d'Hospitalisation A Domicile
FTM
Fiche de travaux modificatifs
FV
Foyer de Vie
Forces de l'Ordre
Dans le contexte de l’étude, acteur prenant en charge un patient en vue des premiers soins et le cas échéant son transport vers un service chargé des prises en charges non programmées.
Formalisation
La formalisation d'un processus consiste à écrire les procédures à suivre pour réaliser l'élément de sortie du processus.
Fournisseur
Un fournisseur est celui qui introduit un élément d'entrée dans le processus. Le fournisseur peut être interne ou externe à l'organisation / structure.
Fournisseur de base médicamenteuse
Dans le contexte de l’étude, acteur assurant la mise à disposition et la maintenance de bases de données médicamenteuses destinées aux référentiels de connaissance de l’établissement de santé.
fonction
Une fonction correspond au traitement d'objets (données, produits, patients, personnes, etc.) selon des règles de gestion. Une fonction répond aux besoins d'un ou plusieurs processus.

g

GAM
Gestion administrative des mouvements
GAM
Logiciel de Gestion Administrative du Malade
GAP
Logiciel de Gestion Administrative du Patient
GBEA
Guide de Bonne Exécution des Analyse de biologie médicale
GBF
Garantie de bon fonctionnement
GCS
Groupement de Coopération Sanitaire
GCSMS
Groupement de coopération sociale et médicosociale PALAIOS regroupant 3 associations et mobilisant 165 Équivalent temps plein (ETP).
GD
Garantie décennale
GDR
Gestion Des Risques
GDR
Gestion des risques
GE
Grand emballage
GED
Outil informatique permettant d'organiser et de gérer des documents ou données électroniques au sein d'un organisme (Définition DISIC).
GEF
Gestion économique et financière
GER
Gros Entretien Renouvellement
GES
Gaz à Effet de Serre
GHM
Groupement homogène de malade
GHM
Groupe Homogène de Malades
GHS
Groupement homogène de séjour
GHS
Groupe homogène de séjours
GHT
Groupement Hospitalier de Territoire
GIE
Groupement d’intérêt économique
GIP
Groupement d’intérêt public
GMAO
Gestion de maintenance assistée par ordinateur
GMSIH
Groupement pour la Modernisation des Systèmes d'Information Hospitalier
GPA
Garantie de Parfait Achèvement
GPEC
Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences
GPEC
Gestion prévisionnelle des emplois et compétences
GPP
Gestion de Portefeuille Projets
GRDV
Gestion des rendez-vous
GRV
conteneur rigide, servant au recueil intermédiaire des sacs de collecte, à des fins d’entreposage ou le cas échéant de transport. Chaque GRV ne doit contenir que des déchets d’une même nature. Ce sont des matériels réutilisés, et faisant donc l’objet d’une désinfection dans un certain nombre de cas.
GTR
Garantie de temps de rétablissement
Garantie de livraison
Caractéristique d'un échange indiquant que l'information doit parvenir à destination même en cas d'absence du destinataire lors de l'émission.
Gestion des ressources
1/ Eléments du Système d'Information Hospitalier permettant la gestion des rendez-vous et la planification et la gestion des salles, matériels, lits, etc. 2/ Gestion des ressources humaines, suivi et pilotage budgétaire
Gouvernance
La « Gouvernance » est le défi n° 3 de la Stratégie nationale de développement durable – SNDD 2010-2013. Elle désigne avant tout une façon différente de prendre des décisions, avec une multiplication des lieux de décision et des acteurs associés. Dans la conduite de l’action publique comme dans celle d’un projet, une bonne gouvernance respecte et applique les cinq principes suivants : 1. la participation des acteurs est effective à toutes les étapes et le plus en amont possible pour permettre à tous de construire et de s’approprier le projet ou la politique ; 2. le pilotage organise l’expression des différents intérêts des parties prenantes et les modalités de choix et de mise en oeuvre ; 3. la transversalité de l’approche vise à concilier le développement économique, l’amélioration du bienêtre, la cohésion sociale, la protection des ressources environnementales et la prévention et l’adaptation au changement climatique ; 4. l’évaluation partagée permet de vérifier l’adéquation et la pertinence des politiques au regard des enjeux globaux et locaux, des principes du développement durable, des attentes des populations ainsi que l’efficacité des moyens mis en oeuvre. Elle permet d’être en accord avec l’évolution des besoins et attentes de la société. 5. l’amélioration continue contribue à l’évolution de la stratégie et de ses projets. Pour l’ISO 26 000 (la norme relative à la responsabilité sociétale des organisations), la gouvernance de l’organisation est le système par lequel une organisation prend des décisions et les applique en vue d’atteindre ses objectifs. Pour un organisation publique, la gouvernance en matière de responsabilité sociétale s’inscrit dans le respect des obligations réglementaires spécifiques aux établissements publics. Sa mission de service public correspond par essence à une démarche de développement durable. Toutefois, une gouvernance efficace repose sur l’intégration des 5 principes, rappelés ci-dessus, dans les processus de prise de décision et de mise en oeuvre. Dans le cadre d’attentes divergentes de la part des parties prenantes, les établissements publics doivent s’efforcer d’arbitrer de façon équilibrée, basée sur une réflexion globale. Au delà de l’observation du principe de légalité et du respect des obligations réglementaires, la responsabilité sociétale entraîne également des actions allant au delà de la Loi ainsi qu’une reconnaissance des obligations juridiquement non contraignantes vis à vis des autres.
Gouvernance des SI
« La gouvernance des SI est de la responsabilité du comité de direction et du management exécutif. C'est une partie de la gouvernance d'entreprise. Elle consiste dans le pilotage, les structures organisationnelles et les processus qui garantissent que l'organisation du système d'information soutient les objectifs et la stratégie de l'entreprise ». Source : IT Governance Institute
Groupe Homogène de Malades
Classement de la totalité des séjours produits dans le champ décrit par le PMSI en un nombre limité de groupes de séjours, dits Groupes Homogènes de Malades, présentant une homogénéité médicale et économique.
Groupe Homogène de Séjour
Le Groupe homogène de séjour est la donnée facturable du GHM. La majorité des GHM n’ont qu’un seul GHS, mais dans certains cas, il peut y en avoir deux ou plus, quand l’information déterminante du tarif n’est pas contenue dans le DRV.
Guide des bonnes pratiques médicales
Cf. protocole de soins / protocole thérapeutique Les bonnes pratiques associées à des produits ou services (demande, fourniture, utilisation, etc.) constituent un des éléments de l'assurance de la qualité. Exemple : http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/infect_soins/sommaire.htm

h

H2007
Plan hôpital 2007
H2012
Plan hôpital 2012
H360
Association H360
HAD
Hospitalisation A Domicile
HAD
Hospitalisation à domicile
HAD
Hospitalisation à domicile
HAS
Haute Autorité de Santé
HAS
Haute Autorité de Santé
HAU
à stocker dans des fûts réservés à cet usage, et à faire traiter par une entreprise spécialisée.
HC
Hospitalisation complète
HDJ
Hôpital de jour
HDJ
Hôpital de jour
HDS
Hôpital de semaine
HDS
Hébergeur ayant reçu l'agrément de la Commission des Agréments des Hébergeurs (CAH) après un avis de la CNIL pour garantir la sécurité et la confidentialité des données de santé personnelles issues des activités de prévention, diagnostic ou soins et déposées par les professionnels de santé et les ES. L'agrément est rendu obligatoire par le décret 2006 pris en application de la loi de 2002 relative au droit des malades et à la qualité du système de santé (dite Loi Kouchner).
HET
Hôpital en tension
HL7
Norme internationale destinée aux échanges de données de santé
HN
Hôpital numérique
HPST
Loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires
HQE
Haute Qualité Environnementale
HQE
Haute qualité environnementale
HTP
Hospitalisation à temps partiel
Hémovigilance
Vigilance sanitaire : Elément du dispositif de veille sanitaire qui vise à optimiser la sécurité d’emploi des produits sanitaires destinés à l’homme et des produits à finalité cosmétique ou d’hygiène corporelle. Elle a pour objet la surveillance des événements indésirables ou des accidents liés à l’utilisation de ces produits, par un processus continu de recueil, l’enregistrement, d’identification, de traitement, d’évaluation et d’investigation de ces événements ou accidents. Hémovigilance : produits sanguins labiles
Hôpitaux des portes de Camargue
Établissement MCO, SSR et EHPAD de 500 lits.
Horodatage
Opération qui consiste à dater un document électronique de façon fiable. L'information temporelle s'inscrit automatiquement sur le document pour attester l'instant d'exécution d'une activité ou d'une action, ou encore l'instant d'apparition d'un événement.

i

IADE
Infirmier(ère) Anesthésiste Diplômé(e) d'Etat
IADE
Infirmier anesthésiste diplômé d’Etat
IBODE
Infirmier de bloc opératoire diplômé d’Etat
IBODE
Infirmier(ère) de Bloc Opératoire Diplômé(e) d'Etat
ICARE
Infirmier coordinateur d’aval et de réseau
ICC
Indice des coûts de la construction, INSEE
ICPE
Installations Classées pour la Protection de l’Environnement
ICPE
Installation classée pour la protection de l’environnement
ID
Instance Décisionnaire
IDE
Infirmier(ère) diplômé(e) d'état
IDE
Infirmier diplômé d’état
IFSI
Institut de formation en soins infirmiers
IGN
Institut national de l’information géographique et forestière
IHE
Organisation internationale oeuvrant pour l'interopérabilité dans la santé et produisant des guides d'implémentation de standards d'interopérabilité existants.
IHF
Association des Ingénieurs Hospitaliers de France
IHM
Point de communication entre l'homme et la machine.
IME
Instituts Médico-Educatifs
INC
Identifiant National Commun
INERIS
L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS) est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) créé en 1990 et placé sous la tutelle du Ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement français. Sa mission est d’évaluer et de prévenir les risques accidentels ou chroniques pour l’homme et l’environnement liés aux installations industrielles, aux substances chimiques et aux exploitations souterraines.
ING
Index ingénierie
INS
Identifiant National de Santé
INS-C
Identifiant National de Santé Calculé
INSEE
Institut national de la statistique et des études économiques
INSEE
Institut national de la statistique et des études économiques
IO
Instance Opérationnelle
IOA
Infirmier organisateur de l'accueil
IPC
Indice des prix au consommateur, INSEE
IPDE
Infirmier(ère) Puericulteur(trice) Diplômé(e) d'Etat
IPDMS
Indice de performance de la durée moyenne de séjour
IPP
Identifiant de rapprochement permettant de rapprocher des identifiants opérationnels. l'IPP peut être, en même temps, l'identifiant opérationnel pour certains processus tels que la « gestion administrative du patient », la « gestion des mouvements », etc. L'IPP est l'identifiant « pivot » qui permet de retrouver l'ensemble des identifiants utilisés pour identifier un patient au sein d'un domaine d'identification.
IRC
Insuffisance rénale chronique
IRM
Imagerie par résonance magnétique
IRP
Les instances représentatives du personnel (IRP) sont l'ensemble des fonctions de représentation du personnel définies dans le droit français.
ISDD
il s’agit de la nouvelle appellation des anciens centres d’enfouissement technique de classe 1, utilisés pour le stockage des déchets dangereux « ultimes », dans des alvéoles à faible perméabilité, autorisant une bonne récupération (puis un traitement adéquat) des eaux d’infiltration.
ISDI
il s’agit de la nouvelle appellation des anciens centres d’enfouissements techniques de classe 3, servant au stockage des déchets qui ne subiront naturellement aucune modification physique, chimique ou biologique importante au cours de ce stockage.
IaaS
Infrastucture as a Service (Infrastructure en tant que service)
Identifiant et profil patient
Ensemble des informations permettant de décrire le patient (traits d'identification stricts, étendus) - cf. étude GMSIH Identification du patient 2002
Identification de l'usager
Séquence de caractères qu'un ou plusieurs systèmes utilisent pour représenter une personne de manière unique et lui associer des informations.
Identification du patient
Opération qui consiste à attribuer un identifiant ou à retrouver un ou plusieurs identifiants à partir des traits d'une identité afin de retrouver les informations liées à cette identité.
Imagerie
Unité médico technique mettant en oeuvre des moyens de diagnostic ou de suivi par procédés d’imagerie tels que la radiographie, l’échographie, l’IRM, etc. Les actes d’imagerie peuvent aussi, dans certains, cas, être réalisés en unité clinique.
InVS
Institut de Veille Sanitaire
Indicateur
Donnée ou une combinaison de données constatant une situation et permettant de la caractériser et de l'interpréter. Elle doit aider un acteur à évaluer le cours d'une action vers l'atteinte d'un objectif ou son résultat. C'est à la fois un élément d'alerte, d'analyse et de décision.
Infection nosocomiale
Il s’agit des infections contractées dans un établissement de santé. Plus précisément, une infection est dite nosocomiale si elle apparaît au cours ou à la suite d’une hospitalisation et si elle était absente à l’admission à l’hôpital. Ce critère est applicable à toute infection.
Infectiovigilance
Vigilance sanitaire : Elément du dispositif de veille sanitaire qui vise à optimiser la sécurité d’emploi des produits sanitaires destinés à l’homme et des produits à finalité cosmétique ou d’hygiène corporelle. Elle a pour objet la surveillance des événements indésirables ou des accidents liés à l’utilisation de ces produits, par un processus continu de recueil, l’enregistrement, d’identification, de traitement, d’évaluation et d’investigation de ces événements ou accidents.
Infocentre
Base de données centrée sur un processus métier et utilisée à des fins de reporting. C'est en général une copie de la base de production d'une application métier, avec ou sans remodélisation des données. Contrairement à l'entrepôt de données, l'infocentre n'a qu'une seule application source.
Informations du réseau santé X
Ensemble des informations récupérées ou publiées vers un réseau de santé
Informations partagées (DMP) du dossier patient
Ensemble des informations récupérées ou publiées dans le DMP
Informations sur les tarifs délivrés
Informations relatives aux : Tarifs des prestations d’hospitalisation donnant lieu à une prise en charge par les régimes obligatoires de sécurité sociale ; Tarifs des suppléments ; Taux de prise en charge par les régimes obligatoires d’assurance maladie ; Conditions dans lesquelles les frais d’hospitalisation sont réglés ; Noms, qualité, secteur d’appartenance des praticiens et des auxiliaires médicaux conventionnés qui exercent en son sein ; Modalités de communication des tarifs d’honoraires par les médecins ou auxiliaires médicaux ainsi que, le cas échéant, des suppléments d’honoraires qu’ils pratiquent.
Informatisation
Le fait de soumettre un processus, des actions, des tâches à un traitement informatique
Institut Saint-Pierre
Établissement hospitalier privé à but non lucratif pour enfants malades et handicapés
Institut de veille sanitaire
L’institut de veille sanitaire est un établissement national de santé publique chargé de surveiller en permanence l’état de santé de la population et son évolution. Cette mission s’inscrit dans une perspective d’aide à la décision des pouvoirs publics et, d’appui à l’élaboration et à l’évaluation des politiques de protection de la santé et de prévention des risques. Créé par la loi du 1er juillet 1998 relative au renforcement de la veille sanitaire et du contrôle de la sécurité sanitaire des produits destinés à l’homme, l’InVS est placé sous la tutelle du ministre de la Santé et des Solidarités. L’InVS est en particulier chargé : De détecter toute menace pour la santé publique, d’en alerter les pouvoirs publics et de leur recommander toutes les mesures de maîtrise et de prévention de ces menaces ; De rassembler, expertiser et valoriser les connaissances sur les risques sanitaires, leurs causes et leur évolution ; De réaliser ou d’appuyer toute action (enquête, étude, expertise…) susceptibles de contribuer aux missions de veille sanitaire.
Intégration
Le fait de réunir les éléments (les fonctions) d'un ensemble (le Système d'Information) en un tout solidaire.
Interface
Dispositif matériel et/ou logiciel qui permet d'interconnecter deux systèmes.
Intéropérabilité
Attributs de logiciel portant sur sa capacité à interagir avec des systèmes donnés. (ISO/CEI 9126-1).

j

J/H
Jours par Hommes
JO
Journal officiel
JOUE
Journal officiel de l’union européenne

l

LAP
Logiciel d’Aide à la Prescription
LFSS
Loi de Financement de la Sécurité Sociale
LFSS
Loi de financement de la sécurité sociale
LOGISTIQUE – ENERGIE
Pôles logistique hôtelière et/ou médicale, unités de stérilisation, pôles de production d’énergie
La Poste
266 000 salariés et 21,6 Mds € de chiffre d’affaires. En 2015 : 10 000 voitures et 20 000 vélos à assistance électrique. Par une loi postale, l’État confie au groupe La Poste quatre missions de service public : • le service universel du courrier et du colis (distribution 6 jours sur 7) ; • le transport et la distribution de la presse ; • l’aménagement du territoire : au moins 90 % de la population doit se trouver à moins de 5 kilomètres et à moins de 20 minutes de trajet d’un point de contact ; • l’accessibilité bancaire pour tous.
Laboratoire
Unité médico technique en charge de la réalisation d’analyses biomédicales.
Le risque biologique
n’est pas réservé aux déchets. Il concerne toute substance qui peut représenter une menace pour la santé humaine ou animale : échantillons de micro-organismes, virus ou toxine (d’une source biologique).
Le risque radiologique
signale la présence de radiations
Légalité
Les Organismes du secteur public doivent être exemplaires dans le respect et la conformité aux lois et aux règles en vigueur dans les pays et dans les pays où ils exercent leurs missions
Les 27 principes de la déclarartion de Rio
L'homme est au centre des préoccupations (1) dans le respect des générations présentes et futures (3). Les États, qui doivent coopérer de bonne foi (27), ont le droit souverain d'exploiter leurs ressources sans nuire aux autres Etats (2) qu'ils doivent avertir de toute catastrophe (18) ou activités dangereuses pouvant les affecter (19). La protection de l'environnement est partie intégrante du processus de développement (4) elle est conditionnée par la lutte contre la pauvreté (5) et concerne tous les pays (6) selon des responsabilités communes mais différenciées (7). Les modes de production et de consommation non viables (non durables) doivent être éliminés (8) au profit de ceux qui seraient viables dont la diffusion doit être favorisée (9). Le public doit être impliqué dans les décisions (10) dans le cadre de mesures législatives efficaces (11), économiques en internalisant les coûts grâce au principe pollueur payeur (16), par des études d'impact (17), toutes mesures qui ne doivent pas constituer des barrières injustifiées au commerce (12) tout en assurant la responsabilité de ceux qui causent les dommages (13) et en évitant le transfert d'activités polluantes (14). Le principe de précaution (15) doit être mis en oeuvre. Un certain nombre de groupes majeurs ont un rôle particulier à jouer : les femmes (20), les jeunes (21), les communautés locales et autochtones (22). La paix, le développement et la protection de l'environnement sont interdépendants et indissociables (25) les règles d'environnement doivent être respectées en temps de guerre (24) et pour les populations occupées ou opprimées (23). Les différents d'environnement doivent être résolus pacifiquement (26).
Livret thérapeutique
Le COMEDIMS (Comité du Médicament et des Dispositifs Médicaux Stériles) ou le pharmacien hospitalier établissent et mettent à jour la liste des médicaments et dispositifs médicaux disponibles au sein de l'établissement. Ils y indiquent notamment les molécules disponibles préconisées, la classe pharmaceutique des médicaments, la posologie, le ou les modes d’administration, les effets thérapeutiques, les effets indésirables, les interactions et contre indications, les précautions d'emploi, etc. Le livret thérapeutique est aussi appelé le « Livret du médicament »
Loi
Règle écrite, permanente et applicable à tous. La loi est votée par le pouvoir législatif, à savoir le Parlement, constitué de l'Assemblée nationale et du Sénat. Son entrée en vigueur est soumise à la signature par le Président de la République ainsi que la publication au Journal Officiel (JO ou JORF). La loi a force obligatoire pendant son existence, à savoir depuis son entrée en vigueur jusqu'à son abrogation. Le CODE est le recueil des textes législatifs ou réglementaires, qui organise les articles de loi
Loi MOP
Loi relative à la maîtrise d’ouvrage publique
Loi de Parkinson
« Un travail s’étend jusqu’à occuper tout le temps qui lui est imparti » ou dans le contexte « un travail s’étend jusqu’à occuper toute la ressource qui lui est impartie ». Pour plus de précision : C. Northcote Parkinson, Parkinson's Law, or The Pursuit of Progress, 1957.

m

MAD
Mise à disposition (en PPP)
MAIA
Maisons pour l’Autonomie et l’Intégration des Malades d’Alzheimer
MAINH
Mission nationale d’appui à l’investissement
MAO
Médecin d'accueil et d'orientation
MAPA
Marché à procédure adaptée
MAPPP
Mission d’appui aux partenariats public-privé
MAS
Maisons d’Accueil Spécialisées
MASS
Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des droits des femmes
MCO
Médecine-chirurgie-obstétrique
MCO
Médecine Chirurgie, obstétrique
MCO
Médecine, Chirurgie et Obstétrique
MDS
Médicament dérivé du sang
MEDDE
Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l'Energie
METP
Marché d’entreprise de travaux publics
MIQCP
Mission interministérielle pour la qualité des constructions publiques
MMG
Maison médicale de garde
MNU
ou partiellement utilisés, ou périmés ; il s’agit soit de produits repris par les laboratoires qui les ont distribués, soit de produits dangereux résultant de traitements anticancéreux, faisant l’objet d’une collecte et d’un traitement spécifiques.
MOA
Maîtrise d’Ouvrage
MOA
Donneur d'ordre pour lequel est réalisé le produit. Elle est responsable de la bonne fin du projet.
MOE
Entité chargée de définir la solution et les moyens techniques qu'elle devra mettre en oeuvre pour réaliser, maintenir, voire exploiter le produit fini en conformité avec le cahier des charges établi par la maîtrise d'ouvrage.
MOE
Maîtrise d’oeuvre
MOM
Processus destiné à constater le caractère opérationnel d'un équipement, après livraison, installation et passage des tests standard. La MOM se traduit par un PV de recette mentionnant si nécessaire des réserves.
MOOE
Prestataire externe (intégrateur ou éditeur de logiciels) auquel l'établissement fait appel pour mettre en oeuvre techniquement la solution choisie.
MOP
Maîtrise d’ouvrage publique
MSS
Messagerie Sécurisée de Santé
MTEVD
Maladie, Traitements, Environnement, Vécu, Développement
Maintenance
Ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de management durant le cycle de vie d'un bien, destinées à le maintenir ou à le rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir la fonction requise. (EN 13306 - avril 2001).
Maquette
Eléments d'un SI développés dans le but de préciser ou confirmer certaines orientations fonctionnelles ou techniques. La maquette développée n'est pas destinée à être réutilisée pour le système final.
Matériovigilance
Vigilance sanitaire : Elément du dispositif de veille sanitaire qui vise à optimiser la sécurité d’emploi des produits sanitaires destinés à l’homme et des produits à finalité cosmétique ou d’hygiène corporelle. Elle a pour objet la surveillance des événements indésirables ou des accidents liés à l’utilisation de ces produits, par un processus continu de recueil, l’enregistrement, d’identification, de traitement, d’évaluation et d’investigation de ces événements ou accidents. Matériovigilance : dispositifs médicaux
Médecin
Un médecin est un professionnel de santé, titulaire d’un diplôme de docteur en médecine. Il peut exercer à l’hôpital ou avoir une activité libérale ou travailler ailleurs (entreprise, industrie pharmaceutique, administration, médias, etc.). Un médecin peut exercer des spécialités identifiées par pratique, par type de patient, par organe ou par affection (par exemple : chirurgie, radiologie, gynécologie, pédiatrie, cardiologie, dermatologie, cancérologie, psychiatrie, etc.).
Médecin coordonnateur
Cf. médecin. Médecin chargé, dans le contexte de l'HAD de préparer, d'organiser et de suivre la prise en charge du patient
Médecin de ville
Médecins de ville (traitant) Spécialistes
Médecin prescripteur
Le médecin prescripteur réalise l’acte médical de prescription. Cet acte médical (engageant la responsabilité de celui qui le rédige) indique les différents médicaments du plan thérapeutique proposé par le médecin et guidé et consenti par le patient.
Médecin radiologue de ville ou d'établissement de soins
Cf. Médecin Un médecin peut exercer des spécialités identifiées par pratique, par type de patient, par organe ou par affection (par exemple : chirurgie, radiologie, gynécologie, pédiatrie, cardiologie, dermatologie, cancérologie, psychiatrie, etc.).
Médecin spécialiste
Cf. Médecin Un médecin peut exercer des spécialités identifiées par pratique, par type de patient, par organe ou par affection (par exemple : chirurgie, radiologie, gynécologie, pédiatrie, cardiologie, dermatologie, cancérologie, psychiatrie, etc.).
Médecin traitant
Cf. Médecin Un médecin peut exercer des spécialités identifiées par pratique, par type de patient, par organe ou par affection (par exemple : chirurgie, radiologie, gynécologie, pédiatrie, cardiologie, dermatologie, cancérologie, psychiatrie, etc.).
MédiPôle partenaires
MédiPôle Partenaires est un regroupement d’une soixantaine de cliniques et structures de soins en Médecine - chirurgie - obstétrique (MCO/SSR), dont deux cliniques ont été vérifiées EMAS en 2012.
Médicament
On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’égard des maladies humaines ou animales, ainsi que tout produit pouvant être administré à l’homme ou à l’animal, en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier les fonctions organiques. Sont notamment considérés comme des médicaments les produits diététiques qui renferment dans leur composition des substances chimiques ou biologiques ne constituant pas ellesmêmes des aliments, mais dont la présence confère à ces produits, soit des propriétés spéciales recherchées en thérapeutique diététique, soit des propriétés de repas d’épreuve.
Message
Ensemble d'informations communiquées d'une application à une autre. (source HL7).
Meta donnée
Donnée descriptive d'autres données.
Meta modèle
Modèle d'un langage de modélisation. Un méta modèle sert ainsi à exprimer les concepts communs à l'ensemble des modèles d'un même domaine.
Mode dégradé
Organisation du fonctionnement permettant de poursuivre l'activité sans interruption en cas de situation de crise ou de désastre. Le mode dégradé est formalisé dans le plan de continuité de service.
Modélisation des données
Description des données dans un langage rigoureux et systématique.
Mouvement
Evénement qui décrit un changement dans la situation de l'usager entraînant, le cas échéant, une modification dans la responsabilité de prise en charge, dans le contexte de sa venue dans la structure. La notion de mouvement est une extension de la notion de Transfert de HL7. Chaque mouvement est le top de départ d’une période durant laquelle la situation du patient est stable en termes de responsabilités et de prise en charge. Le mouvement suivant détermine la fin de cette période, et débute une nouvelle période. Le premier mouvement d’une venue est l’entrée, le dernier est la sortie. La séquence des mouvements apparus au cours d’une venue, découpe cette venue en une suite de périodes stables contiguës, auxquelles seront rapportés les actes réalisés pour le patient. Des documents (fiche de transfert ou de mutation par exemple) peuvent être associés à un mouvement.
Mutation
Mouvement interne à l'établissement marquant le plus souvent un changement de responsabilité dans la prise en charge du patient (Changement d’UF d’Hébergement ou de localisation)
Mutualisation
C'est la mise en commun d'objectifs, qui se décline, dans le cadre d'une gouvernance commune et dédiée,  en la mise en commun de toute phase d'un projet ou service du système d'information, dans laquelle chacune des parties prenantes y trouve un avantage, et qui permet, en dépassant un seuil critique, d'atteindre des ambitions plus grandes, à coût marginal décroissant et qualité accrue.

n

NANDA
North American Nursing Diagnosis Association
NGAP
Nomenclature Générale des Actes Professionnels
Niveau d'usage
Niveau d'utilisation ou taux d'utilisation de l'outil une fois déployé chez les utilisateurs cibles et par rapport aux objectifs définis. Le niveau d'usage permet de rendre compte de l'appropriation de l'outil par les utilisateurs et de son acceptation.
Nomenclature
Bibliothèque de termes, de codes ou de références utilisés par les professionnels de santé dans la réalisation de leur activité (saisie d’un acte, commande de matériel, etc.)
Nomenclature Générale des Actes Professionnels
Document tarifaire permettant à l'aide de lettres-clés (B, K, Z...) de définir la rémunération des médecins libéraux et des cliniques. Au niveau hospitalier, la NGAP sert à mesurer l'activité des services cliniques et médico-techniques. Dans le cadre de la Circulaire du 10 mai 1995, elle est utilisée pour valoriser l'activité externe de l'hôpital.
Norme B2
Norme de transmission d'éléments de facturation vers l'assurance maladie
Normes internationales de comportement
Le respect des lois par les Organismes du secteur public doit aller au-delà des réglementations internes à leur pays. Il s’agit donc de prendre en compte les droits coutumiers à l’international, les principes généralement acceptés de droit international, les accords inter-gouvernementaux reconnus. Ces normes interdisent entre autres toute complicité ou connivence avec des organes de gouvernement ou avec d'autres organismes à des fins inavouables.
Notification
Fonction qui permet de signaler la présence d'un message ou la production d'un événement.
Notion d'opposabilité
La publication d'un texte juridique le rend opposable aux tiers. Cela signifie que les tribunaux peuvent en sanctionner le manquement
Notion de jurisprudence
Sous cette notion, on retrouve l'ensemble des arrêts et des jugements qu'ont rendu les Cours et les Tribunaux pour la solution d'une situation juridique donnée (cas particuliers).

o

OAIS
Open Archivage Information System (Système ouvert d'archivage d'information)
OCCH
Observatoire des coûts de la construction hospitalière
OCCMS
Observatoire des coûts de la construction dans le secteur médico-social
ODD
Objectifs de Développement Durable
OISIS
Optimisation des Investissements en Système d'Information de Santé
OM
ou déchets ménagers.
OM
Observation Médicale
OMEDIT
Observatoire des médicaments, des dispositifs médicaux et des innovations thérapeutiques
OMS
Organisation Mondiale de la Santé
ONDAM
Objectif national de dépenses de l’assurance maladie
OPC
Ordonnancement, Pilotage, Coordination
OPCT
souillés qui doivent être collectés dans des collecteurs dédiés à cet usage, dans le cadre des dispositions prises pour éviter les Accidents avec Exposition au Sang ou au liquide biologique (AES).
OPEERA
Outil prospectif d’évaluation économique relatif à l’ambulatoire
OPHELIE
Outil de pilotage hospitalier du patrimoine
OS
Ordre de service
OSCIMES
Observatoire des Surfaces et Coûts Immobiliers en Etablissements de Santé
Objet métier
Ensemble d'informations homogènes du point de vue métier manipulé dans le cadre des processus.
Ordonnance
Le gouvernement peut, au terme de l'art. 38 de la Constitution, demander au Parlement, pour l'exécution de son programme et pour une durée limitée, l'autorisation de prendre des mesures qui sont du domaine de la loi. Les ordonnances sont des actes réglementaires jusqu'à leur ratification par le législateur et peuvent donc être contestées devant le juge administratif.
Ordonnance de sortie
Formulaire indiquant l'identité du patient, son régime obligatoire, la durée de son hospitalisation et la présence d'actes exonérateurs. Il est destiné aux ambulanciers et à l'établissement de transfert. Cf. Prescription
Organisation
Ensemble de responsabilités, pouvoirs et relations entre les personnes. (ISO 9000).
oSIS
Observatoire des Systèmes d'Information de Santé de la DGOS

p

P+I
Principal + Intérêt (emprunt)
PACS
Système d'Archivage et de Transmission d'Images (de l’anglais « Picture Archiving and Communication System »)
PAERPA
Personnes Agées en Risque de Perte d’Autonomie
PAM
Profil IHE définissant toutes les transactions nécessaires pour partager les informations relatives à l'identité, aux mouvements et à l'hébergement du patient.
PAQ
Plan d'assurance qualité
PC
Permis de construire
PCA
Plan de Continuité d’Activité
PCH
Prestation de Compensation du Handicap
PDEDMA
Plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés
PDSA
Permanence des soins ambulatoires
PEC
Prise en charge
PET
Polyéthylène téréphtalate
PGFP
Plan global de financement pluriannuel
PGSSI-S
Politique générale de sécurité des systèmes d'information de santé
PHARE
Performance Hospitalière pour des Achats REsponsables
PHN
Programme hôpital numérique
PIE
Prestations Inter Etablissements
PLU
Plan local d’urbanisme
PLU
Plan local d’urbanisme
PM
Personnel médical
PMSI
Programme de médicalisation du système d'information
PMSI
Programme de médicalisation des systèmes d’information
PMT
Plateau médicotechnique
PN13
Prénorme de transfert d'informations sur le médicament
PNM
Personnel non-médical
PNSE
Plan National Santé Environnement
PPI
Plan pluriannuel d’investissement
PPP
Partenariat Public Privé
PPS
Plan Personnalité de Santé
PRA
Plan de reprise d’Activité
PRAP
Domaine fonctionnel défini dans le cadre du programme Hôpital Numérique. Il s'agit du domaine D4.
PREDAS
Ce document décrit la politique régionale sur ce thème, dans le but d’assurer une bonne adéquation entre les besoins régionaux et les capacités de transport et d’élimination de la région. Le PREDAS est un élément du PREDD.
PREDD
Il définit la politique régionale en matière de prévention, de transport, de valorisation et de traitement de chaque nature de déchet dangereux.
PREDIS
Plan régional d’élimination des déchets dangereux industriels spéciaux
PRISM
Plans régionaux d’investissement en santé mentale
PRO
Projet (au sens de la loi MOP)
PRS
Plan régional de santé
PRS
Projet régional de santé
PSE
Prestations supplémentaires éventuelles
PSL
Produits sanguins labiles
PSLS
Produits sanguins labiles et stables
PSSI
Politique de sécurité des systèmes d'information
PSY
Opérations liées aux secteurs de la psychiatrie
PUI
Pharmacie à usage intérieur
PVC
Polychlorure de vinyle
Parties prenantes
Ensemble des personnes, ou des groupes de personnes, qui sont affectées ou intéressées par la réalisation et les résultats d'un projet ou d'une entreprise.
Patient
Personne qui a recours aux services médicaux ou paramédicaux, qu'elle soit malade ou non. En complément, peut désigner une personne soumise à un examen médical, suivant un traitement ou subissant une intervention chirurgicale de même que les femmes enceintes. Dans le contexte général du soin, le patient peut être lui-même acteur du soin (participer activement : pansement ou administration d’un médicament par exemple). Il est normalement l’interlocuteur privilégié de l’équipe de soins.
Pérennité de l'information dans le temps
La pérennité de l'information dans le temps consiste en : - l'intégrité : maintien intégral et sans altération des données - l'exactitude des données - la sauvegarde (aucune destruction) : les données existent et sont conservées le temps nécessaire; - la non-répudiation (aucune contestation) des données.
Performance d'une organisation
Capacité de l'organisation à atteindre les objectifs qu'elle s'est fixée, dans le cadre de sa stratégie.
Personne
Décrit un acteur du système (patient, professionnel de santé, partenaire…). Peut être une personne physique ou morale
Personne de confiance
Ou Famille du patient Acteurs de l’entourage du patient pouvant, en fonction du contexte (mineurs par exemple), fournir les informations (médicales, paramédicales, administratives, etc.) ou autorisations nécessaires à la prise en charge du patient.
Pharmacie
Unité médico technique où sont préparés les médicaments et autres produits médicinaux. La pharmacie (les acteurs de la ) réalise la dispensation, la préparation (globale ou individuelle) et la délivrance (globale ou individuelle). En complément, elle met à disposition des informations et des conseils nécessaires au bon usage du médicament. Référence : HAS - Fiche thématique - Organisation du circuit du médicament en établissement de santé
Pharmacovigilance
Vigilance sanitaire : Elément du dispositif de veille sanitaire qui vise à optimiser la sécurité d’emploi des produits sanitaires destinés à l’homme et des produits à finalité cosmétique ou d’hygiène corporelle. Elle a pour objet la surveillance des événements indésirables ou des accidents liés à l’utilisation de ces produits, par un processus continu de recueil, l’enregistrement, d’identification, de traitement, d’évaluation et d’investigation de ces événements ou accidents. Pharmacovigilance : médicaments
Pilotage de la performance
Action consistant à définir et quantifier le niveau de performance à atteindre, suivre et projeter l'atteinte de la cible, évaluer et analyser les résultats pour adapter sa stratégie.
Plan de soins du patient
Planning détaillé de l'ensemble des événements liés à la venue d'un patient (soins, actes, RDV, mouvement, déplacement, etc.). Ce planning permet de suivre également la réalisation ou la non réalisation des événements programmés.
Plan de soins global
(ou plan de charge) Planning d'une unité clinique (ensemble des plans de soins patient consolidés)
Planification stratégique
Exercice de définition d'une stratégie et de sa déclinaison opérationnelle en actions. Elle s'appuie sur un diagnostic afin de définir des objectifs mesurables à l'aide d'indicateurs et de leur allouer des ressources.
Pôle
Regroupement de spécialités médicales ou regroupement de services administratifs
Polyclinique de Blois
La polyclinique de Blois est un établissement privé géré par un groupe indépendant de 200 lits accueillant une vingtaine de spécialités chirurgicales et médicales
Port de communication
Prise permettant à un système informatique de collaborer avec d'autres systèmes informatiques. On distingue deux types de ports de communication : les services et les événements.
Poste médical avancé
Encore appelé PMA ou « Hôpital de campagne », il s’agit d’un établissement de soins provisoire, mis en place en cas de catastrophe ou à proximité d'une zone de combat.
Prescripteur
Personne autorisée à prescrire : médecin, kiné ou sage-femme, selon un annuaire établi sous la responsabilité du directeur
Prescription d'actes (biologie, imagerie, soins, examens comp.)
Instruction écrite et horodatée, indiquant les noms du prescripteur et du patient, demandant la réalisation d’actes thérapeutiques, préventifs, palliatifs ou d'investigation nécessaires à l'établissement d'un diagnostic, au suivi d'un traitement, à l'accompagnent médical, ou au traitement d'une pathologie avérée. Une prescription d'acte doit être motivée. Pour un acte d'investigation, par exemple, elle doit indiquer les signes recherchés et les suspicions de pathologie. Une prescription d'acte peut être accompagnée d'une prescription de pré-médication (produits de contraste d'imagerie, anxiolytique...).
Prescription de médicaments, PSL et DM
Instruction écrite et horodatée identifiant un traitement médicamenteux (thérapeutique, palliatif, préventif, de pré-médication, etc.) au sein du livret thérapeutique ou non. La prescription indique notamment les noms du prescripteur et du patient, le nom et la quantité d’ingrédients nécessaires à la préparation médicamenteuse, le nom des médicaments, la posologie, la fréquence, la durée, les indications ou directives nécessaires à la bonne prise du médicament. Ces indications et le nom du patient doivent être reportées sur le réceptacle des médicaments.
Prescription infirmière
Cf. prescription d’acte ou de médicament. Il n'y a pas de spécificité à la prescription infirmière. C'est une prescription d’acte ou de médicament réalisé par un soignant selon le cadre réglementaire en vigueur. Dans le cadre d'application d'un protocole de bonne pratique infirmière et sous réserve de validation par un médecin, les infirmières peuvent prescrire des soins. Pour ce qui concerne la prescription de médicaments, selon l'article R 4311-8 du code de santé publique, « l'infirmier ou l'infirmière est habilité à entreprendre et à adapter les traitements antalgiques, dans le cadre des protocoles préétablis, écrits, datés et signés par un médecin ».
Prestataires externes
Infirmière d'autres établissements, infirmières libérales, kinésithérapeute, dentiste, etc. Il peut s’agir aussi, par exemple, d’associations médicales et paramédicales spécialisées (dialyse à domicile, assistance respiratoire à domicile, etc.).
Prise en charge non programmée
Prise en charge non programmée : Toute prise en charge qui n’a pas été planifiée au moins 24Heures à l’avance. La prise en charge non programmée correspond essentiellement : à une prise en charge aux urgences, ou à la prise en charge de la parturiente pour l’accouchement.
Prise en charge programmée
Prise en charge programmée : Toute prise en charge planifiée au moins 24 heures à l’avance. Une prise en charge peut être programmée principalement : par un médecin lors d'une consultation, suite à la demande d'un médecin de ville, à l'issue d'une hospitalisation sur décision du médecin, suite à un accord entre médecins pour le transfert depuis autre établissement, ou suite à une demande de RDV en consultation externe.
Procédure
Vision dynamique et organisée d'un ensemble de tâches mettant en oeuvre tout ou partie d'un processus. La procédure est une traduction opérationnelle du processus. La procédure fixe les modalités d'exécution d'une tâche, d'un sous-processus ou d'un processus. Elle décrit la séquence des opérations et les méthodes de travail à suivre pour réaliser l'élément de sortie du processus.
Processus
« Ensemble de moyens et d’activités liés qui transforment des éléments entrants en éléments sortants » - Norme ISO 9000. Un processus est une séquence particulière de tâches ordonnées (procédures) dans le temps avec un début, une fin et une description claire des ressources et des produits.
Processus associés
Ils permettent de gérer l’activité des processus métiers : - Pour assurer la contrepartie des actions (facturation) ; - Pour assurer le pilotage et la supervision (pour coordonner, évaluer et auditer les actions et l’atteinte des objectifs des processus métiers, ce qui implique l’existence d’indicateurs permettant d’évaluer les résultats du processus).
Processus de prise en charge
Ce sont les processus métiers essentiels, ceux qui permettent la réalisation même de la mission de l’organisation de santé. Ils considèrent l’objet «patient » ou plus généralement la situation dans laquelle se trouve le patient à tout moment de sa prise en charge. Les principales activités de ces processus cliniques et médico-techniques sont les demandes (d’actes, de médicaments…), les prises de rendez-vous (notamment quand le patient doit se déplacer), la mise à disposition des résultats (comptes-rendus d’examens de laboratoires, de radiologie, analyse pharmaco-économique de la prescription…).
Processus de support
Ce sont les processus de gestion et de mise à disposition des ressources utilisées par les processus de prise en charge du patient : - Ressources temporelles : le personnel, les équipements, les locaux… ; - Objets consommés : médicaments… ; - Services : transports… ; - Ressources informationnelles : structures, identification, dossier du patient, connaissance, sécurité… .
Processus métier
Un processus métier est : - Un ensemble d’actions réalisées par des acteurs ; - Il se déroule dans un élément d’organisation (un service d’une organisation de santé, par exemple) ; - Il concerne un objet (le patient, par exemple) ; - Qu’il doit prendre en charge depuis une situation de départ vers une situation d’arrivée (objectif du processus) ; - Selon une connaissance particulière (un protocole, par exemple) ; - Il fonctionne grâce aux ressources fournies par les processus de support ; - Son activité est gérée (facturée, pilotée…) en relation avec les processus associés.
Professionnels de santé
La notion de professionnels de santé recouvre les professions suivantes, selon le code de la santé publique : médecin, chirurgien-dentiste, sage-femme, pharmacien, préparateur en pharmacie, infirmier, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, psychomotricien, orthophoniste, manipulateur d’électroradiologie médicale, audioprothésiste, opticien-lunetier, diététicien.
Profil
Ensemble de traits (un ou plusieurs) constituant l'identité dans un système donné et caractérisant une personne.
Programme de Médicalisation du Système d'Information
Programme permettant la description de l’activité médicale des établissements de santé
Protocole
Descriptif de techniques à appliquer et/ou de consignes à observer
Protocole de soins
Appelé aussi « Référentiel de soins », définis par les services de soins. Il s’agit d’un descriptif des méthodes ou techniques à appliquer ou des consignes à observer dans certaines situations de soins ou pour l’administration de soins. Un protocole est un guide. il ne représente pas des obligations absolues.
Protocole thérapeutique
Recueil d’indications rappelant les examens ou les règles du traitement pour un contexte ou une pathologie donnée. Les moyens d’explorations comme les divers traitements sont codifiés et le protocole aide à soumettre le patient à ce qui est nécessaire tout en lui évitant ce qui est superflu. Un protocole est un guide pour le médecin, il ne représente pas des obligations absolues.

q

QEB
Qualité Environnementale du Bâtiment
Qualité des données
Conformité structurelle des données à l´utilisation qu´on souhaite en faire.
Qualité des soins
Niveau auquel parviennent les organisations de santé, en termes d’augmentation de la probabilité des résultats souhaités pour les individus et les populations, et de compatibilité avec l’état des connaissances actuelles.

r

RAISIN
Réseau d’Analyse d'Investigation et de Surveillance des Infections Nosocomiales
RCP
Résumé des caractéristiques du produit
REX
retour d’expérience
RGI
Référentiel général d'interopérabilité
RGS
Référentiel général de sécurité
ROI
Retour sur investissement
ROI
= Retour sur investissement. Ratio des bénéfices rapportés au coût du projet sur une durée de référence.
ROR
Répertoire opérationnel des ressources
RPPS
Répertoire partagé des professionnels de santé
RPPS
Répertoire Partagé des Professionnels de Santé
RQH
Régulateur de la qualité de l’hospitalisation
RRAC
Récupération rapide après chirurgie
RRPC
Récupération rapide post-chirurgie
RSE
Responsabilité Sociétale des Etablissements (ou Entreprises)
RSI
Résumé de Soins Infirmiers
RSI
Responsable des Systèmes d'Information
RSS
Résumé de Sortie Standardisé
RT
Référent Technique
RUM
Résumé d’unité médical
Radiothérapie
Unité médico technique dans laquelle des rayonnements ionisants (rayons X, rayons gamma) sont utilisés à des fins de thérapeutique.
Raisonnement diagnostic
Enoncé d’un jugement clinique sur la base des résultats de l’examen clinique ou de l’analyse des résultats d’examen complémentaires (radiologie, biologie, examen par un spécialiste, …). Il constitue, selon le niveau d’avancement du processus, un diagnostic validé ou seulement une étape du raisonnement. Il permet de justifier une demande d’acte (pour affiner/confirmer le diagnostic) ou une prescription de soins ou de médicaments (lorsque le diagnostic est validé). Cf. Diagnostic
Recette
Ensemble d'activités qui consistent à vérifier que les produits livrés par l'éditeur ou développés par la maîtrise d'oeuvre opérationnelle correspondent aux attentes exprimées lors de l'expression des besoins et affinées lors de la conception. Améliorer la qualité peut consister par exemple à corriger des occurrences multiples d´un même objet, ou le renseignement de champs vides.
Recherche médicale
La recherche médicale est une recherche menée pour améliorer les connaissances médicales ou paramédicales. Il est possible de considérer 2 catégories générales : Les nouveaux traitements qui sont testés dans des essais cliniques Toutes les autres recherches contribuant au développement de nouveaux traitements. Ces catégories sont prises en charges par la recherche médicale fondamentale, la recherche clinique, la recherche sur la personne humaine.
Recommandation
Conduite à tenir pour une situation donnée. Les principales recommandations émanent de la HAS, des sociétés savantes ou des établissements de soins.
Recommandation de bonnes pratiques
Propositions développées selon une méthode explicite pour aider le professionnel de santé et le patient à rechercher les soins les plus appropriés dans des circonstances cliniques données. Elles sont produites par les agences d’Etat, les institutions, les sociétés savantes. Voir aussi « protocoles »
Reconnaissance des intérets des parties prenantes
L’Organisme met en pratique les valeurs du service public dans ses liens avec ses parties prenantes. L’Organisme doit à cet effet être en mesure d’identifier les attentes, les besoins et les exigences de ses parties prenantes.
Redevabilité
Définition : Traduction du terme anglo-saxon accountability Ce terme pend appui sur la notion de responsabilité qui renvoie à l’idée de l’engagement d’une Organisation vis-à-vis de ses parties prenantes extérieures. Il élargit de même la notion de reddition de comptes sur les actions engagées par l’Organisation à la fois sur les aspects financiers, environnementaux et sociaux La redevabilité est à la fois un positionnement éthique et un outil au service de l’appropriation des politiques de responsabilité sociétale de l’Organisation par les parties prenantes extérieures. ( Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie ).
Redondance
Une prescription est redondante lorsqu' elle comporte 2 médicaments ayant la même classe ATC
Référentiel
1/ Ensemble structuré d'informations qui constituent un cadre commun à plusieurs applications. 2/ Ensemble de règles considérées comme consensuelles dans un domaine d'application.
Référents
Personnes désignées par l'équipe projet et en charge d'animer la dynamique du projet au sein de leur service dans le cadre d'une délégation déterminée.
Règle métier
Déclaration de haut niveau structurée, permettant de contraindre, contrôler et influencer un aspect du métier.
Rendez-vous
Rencontre prévue entre deux ou plusieurs personnes à une même heure dans un même lieu.
Répertoire
Liste d'instances d'une entité, identifiées de manière unique et complétées de données descriptives. Exemple : Répertoire Partagé des Professionnels de Santé (RPPS).
Reporting
Document analytique permettant à un niveau subordonné de rendre compte de la marche de son activité au niveau supérieur. Un tableau de bord est un élément du reporting.
Réseau des relais
Groupe de référents, qui sont généralement des utilisateurs clés des directions centrales et des unités organisationnelles.
Ressource
Tout élément nécessaire à la réalisation d’une tâche : Peut être matérielle (équipement, salle, bâtiment, consommable, …), immatérielle (informations, services, …) ou humaine. Elle peut être permanente ou temporaire.
Résultat d'examen
Données brutes (images, résultats analyses quantifiés, …) résultant d'un d'acte (d'investigation, d'imagerie, d'analyse biomédicale, d'anatomo-pathologie…). Ces données sont interprétées dans un compte-rendu d'acte.
Résumé Standard de Sortie
Résumé produit pour tout séjour hospitalier réalisé dans le champ d'activité MCO. Permet la transmission d’informations médicales et de facturation à la direction de l’établissement, ou à l’extérieur de celui-ci.
Routage
Détermination du chemin que doit emprunter une information sur un réseau afin de parvenir à sa destination dans les meilleures conditions possibles. Le routage est dit dynamique lorsqu'il s'adapte automatiquement aux changements qui surviennent dans un réseau, pour permettre aux paquets de données d'emprunter la meilleure voie disponible. Le routage est dit intelligent lorsque la destination n'est pas précisée a priori et qu'elle est déterminée par le mécanisme de routage.
risque
Dans le contexte de la gestion de projet, un risque est défini comme la probabilité qu’un projet ne s’exécute pas conformément aux prévisions de délai, de coût ou d’expression des besoins. Il peut conduire au non-respect des objectifs (source : H2012, ateliers risques).
ruban de Möbius
Depuis 1970, le ruban de Möbius est le logo universel des matériaux recyclables.

s

SAE
Ensemble d'infrastructures matérielles et logicielles permettant de conserver et de restituer des documents ou données électroniques sur le long terme en garantissant leur intégrité et leur lisibilité.
SAMSAH
Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés
SAMSAH
Services d’Accompagnement Médico-Sociaux pour Adultes Handicapés
SAMU
Service d’aide médicale d’urgence
SAMU
Service d'aide médicale urgente
SAU
Service d’accueil des urgences
SAU
Structure (Service) d'accueil des urgences
SC
Sous cutané
SDIS
Service départemental d’incendie et de secours
SDO
Surface dans oeuvre
SDP
Surface de Plancher
SDSI
Schéma Directeur du Système d'Information
SEDA
Modélisation des différentes transactions qui peuvent avoir lieu entre des acteurs dans le cadre de l'archivage de documents ou données, s'accompagnant d'une modélisation de la description des données qui seront échangées lors de ces transactions. Le standard propose des schémas XML pour la mise en oeuvre de ces transactions fixant la forme des messages échangés ainsi que la forme de la description des données échangées.
SESSAD
Services d’Education Spéciale et de Soins A Domicile
SFAR
Société française d’anesthésie et réanimation
SGL
Système de Gestion de Laboratoire
SHOB
Surface hors oeuvre brute
SHON
Surface hors oeuvre nette
SI
Ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données et procédures) qui permet de regrouper, de classifier, de traiter et de diffuser de l'information.
SI
Systèmes d’information
SIAF
Service interministériel des archives de France
SID
Système d'information conçu spécifiquement pour l'aide à la décision. Alimenté par les applications métier de l'établissement de santé, il stocke les informations de manière spécifique, et permet ainsi des analyses poussées sur des thématiques précises pour déterminer la meilleure action à entreprendre, la meilleure décision à prendre.
SIG
Système d’information géographique
SIH
Syndicat interhospitalier
SIH
Système d’information hospitalière
SIH
Ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données et procédures) qui permet de regrouper, de classifier, de traiter et de diffuser de l'information dans un établissement de santé.
SIIPS
Soins infirmiers individualisés à la personne soignée
SIL
Système d'Information du Laboratoire
SIR
Système d'Information Radiologique ou en anglais Radiologic Information System
SIS
Systèmes d'information de santé
SLA
Service Level Agreement (Garantie de qualité de service)
SMS
Short Message Service
SMUR
Service mobile d’urgence et de réanimation
SMUR
Service mobile d›urgence et de réanimation
SMUR
Service Mobile d'Urgence et de Réanimation
SNIIRAM
Système national d’informations interrégimes de l’assurance maladie
SNTEDD
La stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable (SNTEDD) assure la cohérence de l’action publique et facilite l’appropriation par le plus grand nombre des enjeux et des solutions à apporter.
SP
Surface de plancher
SROS
Schéma Régional d'Organisation Sanitaire.
SROS
Schéma régional d’organisation des soins
SROS
Schémas régionaux d’organisation des soins
SSI
Système de Sécurité Incendie
SSIAD
Services de soins infirmiers à domicile
SSO
= Authentification unique. Système permettant à la fois la reconnaissance d'un utilisateur (à l'aide d'un identifiant et d'un mot de passe unique) et la gestion de ses droits d'accès sur une application de l'établissement. Il est possible de donner accès à l'ensemble des applications de l'établissement après une unique authentification, à l'aide d'un outil appelé Single Sign On (SSO), ou authentification unique, qui permet de gérer tous les accès de l'utilisateur à toutes les applications de l'établissement sans multiplier (pour l'utilisateur) les identifiants et les mots de passe.
SSPI
Salle de surveillance post-interventionnelle
SSPI
Salle de Surveillance Post-Interventionnelle
SSR
Soins de suite et réadaptation
SSR
Soins de suite et de réadaptation
SSR
Soins de suite et réadaptation
SSR
Soins de Suite et de Réadaptation
STEP
assurant le processus d’assainissement des eaux usées de l’ensemble des utilisateurs qui y sont raccordés (particuliers ou entreprises), afin de permettre un rejet dans le milieu naturel d’une eau épurée.
SU
La surface utile est un outil essentiel de la démarche de programmation. Dans cette notion, le terme « utile » n’a pas le sens habituel, qui s’oppose à « inutile », mais renvoie à son sens étymologique relatif à « l’usage » ou à « l’utilisation ». Il s’agit de la surface des locaux décrits dans le programme par le maître d’ouvrage comme étant nécessaires à l’exercice de ses activités. Il est fait abstraction dans cette notion des liaisons entre les locaux ainsi que des dispositifs liés aux installations techniques, dont la consistance dépend du parti architectural et technique adopté par le maître d’œuvre.
SYNERPA
Syndicat National des Etablissements et Résidences Privés pour Personnes Agées
SaaS
=logiciel, en tant que service. Concept consistant à proposer un abonnement à un logiciel plutôt que l'achat d'une licence. Equivalent au mode ASP.
Serveur d'identité
Application informatique permettant la gestion de l'identification du patient au sein d'un système d'information.
Service Mobile d'Urgence et de Réanimation
Acteur prenant en charge un patient en vue des premiers soins et de son transport vers un service chargé des prises en charges non programmées.
Service d'Aide Médicale Urgente
Acteur prenant en charge un patient en vue des premiers soins et de son transport vers un service chargé des prises en charges non programmées.
Service web
Composant applicatif accessible via un réseau, par l'entremise d'une interface standard, qui peut interagir dynamiquement avec d'autres applications en utilisant des protocoles de communication basés sur le XML, et cela indépendamment du système d'exploitation et des langages de programmation utilisés. (source glossaire PRESTO).
Signature électronique
Sceau électronique (valeur) calculée avec un algorithme de cryptographie, liée à des données. Ce sceau garantit à la fois l'origine et l'intégrité du message.
Site pilote
Déploiement d'une application informatique en situation réelle (environnement technique de production, conditions d'exploitation normales, données issues des applications sources) mais sur un périmètre restreint, afin de roder le système et de mieux anticiper les éventuelles difficultés.
Situation de contentieux
Litige entre les parties liées par le contrat du nouvel outil (l'établissement d'une part et le prestataire informatique-à savoir l'éditeur) portant sur le non-respect des engagements de l'une ou de l'autre partie. Si le litige est porté devant les juridictions, il est soumis aux règles de la procédure civile ou de la procédure administrative.
Sortie
Mouvement marquant la fin de la prise en charge d'un patient par l'établissement (cf. dossier de venue).
Sous-processus
Un sous-processus est une étape du processus. Il s'agit d'une suite chronologique de tâches réalisées par des personnes ou des applications informatiques différentes à des moments et en des lieux différents. Cet enesemble de tâche a un début et a une fin pour obtenir un résultat intermédiaire.
Spécifications
Etape du développement d'un programme ou d'un système informatique qui consiste à décrire ce que le logiciel doit faire puis comment il doit le faire.
Sponsor/Promoteur
Le promoteur/sponsor est un membre de la direction générale, du directoire, ou un chef de pôle qui se charge d'assurer le positionnement stratégique d'un projet.

t

T2A
Tarification à l’activité
T2A
Tarification à l'activité
T2A
Tarification à l’activité
TAM
Transport financé par l’assurance maladie
TAM
Transports à la charge de l’Assurance maladie
TAP
Transport assis professionnalisé
TAP
Transport assis professionnalisé
TDC
Toutes Dépenses Confondues
TDC VF
Toutes Dépenses Confondues Valeur Finale
TDC VFE
Toutes Dépenses Confondues Valeur Finale Estimée
TEC10
Obligations assimilables du trésor (OAT) à taux d’échéance constante à 10 ans
TEP
Tomographie par émission de positons
TES
Transport financé par les établissements de santé
TES
Transport à la charge de l’établissement de santé
TIC
Technologies de l'Information et de la Communication
TLE
Taxe locale d’équipement
TO
Taux d’occupation
TRC
Tous risques chantier
TRC
Tous risques chantier
TRI
Taux qui indique le taux d'intérêt maximum pour le financement du projet, pour qu'il reste rentable.
TS
Transports sanitaires
Tableaux de bord
Regroupement cohérent et structuré d'indicateurs, destiné à être observés dans la durée et pour un usage précis. On distingue notamment : - Tableau de bord stratégique de pilotage, qui permet à l'entité dirigeante d'un établissement d'avoir de façon synthétique les indicateurs sur lesquels elle a choisi de concentrer sa stratégie. - Tableau de bord de suivi de l'activité, qui permet de compléter l'analyse des objectifs et des actions du tableau de bord de pilotage par un rapprochement avec de grands éléments d'activités de l'établissement et/ou plus spécifiquement de l'unité organisationnelle.
Tâche
Elément de description (modélisation) de l’architecture métier : Activité élémentaire réalisée par un et un seul acteur en vue de satisfaire des objectifs. Sa réalisation nécessite des ressources. Pour réaliser ces tâches, des services peuvent être fournis ou utilisés : les fonctions SI.
Temps de réponse
Durée que l'outil met pour répondre aux requêtes des utilisateurs. En fonction de la requête, les temps de réponses peuvent être différents. Le temps de réponse reflète la performance de l'outil et est donc une des clés de l'acceptation de l'outil par les utilisateurs. Les temps de réponse sont définis contractuellement.
Thème de progrès
Projet d’amélioration du fonctionnement d’un processus, d’une activité ou d’une tâche. Ce besoin d’amélioration identifié par les acteurs du métier résulte de la prise en compte d’un ou plusieurs objectifs opérationnels de l’établissement ou d’un élément de contexte particulier (évolution de la réglementation, réorganisation, etc.).
Traçabilité
Aptitude à retrouver l'historique, l'utilisation ou la localisation d'une entité au moyen d'une identification enregistrée.
Transcodification
Traduction des données d'une application informatique à une autre.
Transfert
Mouvement de sortie particulier : le patient est pris en charge par un autre établissement.
Transfert
Opération de déménagement physique des matériels, mobiliers, patients, etc. stricto sensu
Transition
Changement d'état d'un objet métier.
Transmission ciblée
C’est une méthode d’organisation de l’information dont la finalité est de mettre en évidence les problèmes présentés par le malade. L’information est structurée en « cible » (événement ou problème de la personne) ; « données » (décrivent et précisent la cible) ; « actions » (concernent les actions menées ou à réaliser) et les « résultats » (décrivent les données nouvelles suite aux actions). « Méthode pour organiser la partie narrative du dossier de la personne soignée, pour comprendre rapidement sa situation et les soins nécessaires à dispenser, en conformité avec la démarche de soins. »
Transparence
La transparence est un « état » de l’Organisation, consistant à rendre publiques les informations qui lui sont relatives concernant sa stratégie, ses actions et les résultats obtenus. La transparence se distingue de la redevabilité qui, quant à elle, implique nécessairement une relation dynamique avec des parties prenantes extérieures et n’a de sens qu’en réponse à une demande. Elle ne peut donc se concevoir qu'à travers l'identification des parties prenantes de l’Organisation.
Transparence
La transparence est un « état » de l’Organisme, consistant à rendre publiques les informations qui lui sont relatives concernant sa stratégie, ses actions et les résultats obtenus. La transparence se distingue de la redevabilité qui, quant à elle, implique nécessairement une relation dynamique avec des parties prenantes extérieures et n’a de sens qu’en réponse à une demande. Elle ne peut donc se concevoir qu'à travers l'identification des parties prenantes de l’Organisme.
Transparence
La transparence est un « état » de l’Organisme, consistant à rendre publiques les informations qui lui sont relatives concernant sa stratégie, ses actions et les résultats obtenus. La transparence se distingue de la redevabilité qui, quant à elle, implique nécessairement une relation dynamique avec des parties prenantes extérieures et n’a de sens qu’en réponse à une demande. Elle ne peut donc se concevoir qu'à travers l'identification des parties prenantes de l’Organisme.
Tutelles
ARH (Serveur régional ARDAH), DHOS (Ministère de la Santé), DGCP, HAS, AFSAAPS, etc. ARH, DDASS, DRASS : Sous le pilotage des Agences Régionales de l'Hospitalisation, les Directions Régionales des Affaires Sanitaires et Sociales et les Directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales sont destinataires des données médicales et comptables transmises par les établissements et responsables de leur traitement (au moyen de logiciel fourni par l’Etat)

u

UAU
Unité d’aval des urgences
UC
Unité clinique
UCA
Unité de chirurgie ambulatoire
UCD
Le code UCD caractérise la plus petite unité intègre utilisée pour la dispensation des médicaments dans les établissements de soins
UCPC
Unité centralisée de préparation des chimiothérapies anticancéreuse
UF
Unité Fonctionnelle
UF
Unité fonctionnelle
UHCD
Unité d’hospitalisation de courte durée
UIDD
qui assure une combustion à très haute température des déchets concernés, et un traitement adéquat des fumées, cendres, résidus liquides ou solides, et mâchefers. Certaines installations sont spécifiques, d’autres assurent une co-incinération. Les déchets recueillis doivent bénéficier d’un certificat d’acceptation. Les filières de traitement et de valorisation des déchets dangereux permettent de limiter l’utilisation de l’incinération à moins de 20 % des tonnages produits en France.
UIOM
(ou assimilées), qui assure une combustion à haute température des déchets recueillis, et un traitement adéquat des fumées, mâchefers, cendres et résidus divers. Ces unités produisent de l’énergie pour le chauffage urbain ou de l’électricité.
UM
Unité médicale
UMT
Unité médico-technique
UNIOPSS
Union Nationale Interfédérale des œuvres et Organismes Privés non lucratifs Sanitaires et Sociaux
UNV
Unité neuro-vasculaire
URL
Désigne l'adresse complète vers une page web, telle qu'affichée dans la barre d'adresses du navigateur
USC
Unité de soins continus
USIC
Unité de soins intensifs cardiologiques
USLD
Unité de soins de longue durée
Unité clinique
Au sens générique, tout service susceptible de recevoir un patient pour une consultation ou des soins dans le cadre d’une prise en charge à l'exception des unités médico-techniques. Dans l'hôpital l'unité clinique ne représente pas forcément un lieu géographique donné, ni une équipe soignante figée. Unité clinique peut donc signifier aussi bien : Urgences, Gynécologie Obstétrique, Médecine, Unité de consultation externe, Hospitalisation à domicile (HAD), Soins de Suite et de Réadaptation, Unité de réanimation, Unité de soins intensifs, Cardiologie, etc. Cette distinction n’est pas d’ordre organisationnel. Elle tend à gommer la notion de spécialité.
Unité des vigilances
Vigilance sanitaire : Elément du dispositif de veille sanitaire qui vise à optimiser la sécurité d’emploi des produits sanitaires destinés à l’homme et des produits à finalité cosmétique ou d’hygiène corporelle. Elle a pour objet la surveillance des événements indésirables ou des accidents liés à l’utilisation de ces produits, par un processus continu de recueil, d’enregistrement, d’identification, de traitement, d’évaluation et d’investigation de ces événements ou accidents. Il s’agit de : la pharmacovigilance (médicaments), l’hémovigilance (produits sanguins labiles), la matériovigilance (dispositifs médicaux), la réactovigilance (dispositifs médicaux de diagnostic in vitro), la pharmacodépendance (stupéfiants et psychotropes), la biovigilance (organes, tissus, cellules et produits thérapeutiques annexes) et de la cosmétovigilance (produit à finalité cosmétique ou d’hygiène corporelle).
Unité médico-technique
Ensemble des services partenaires de la prise en charge du patient réalisant des actes médico-techniques pour le compte du patient à sa demande ou à la demande d’un prescripteur ou demandeur. Il s’agit : des blocs, des laboratoires, de la pharmacie, des services d’imagerie et de radiologie, etc. Une unité médico technique peut être intégrée pour tout ou partie dans une unité clinique. La séparation effectuée ici concerne essentiellement la nature des actes réalisés. Cela sous-entend, par exemple, qu’un prescripteur (ou demandeur) en unité médico technique (pourrait) réalise (r) une prescription (ou une demande) « de la même manière » qu’un prescripteur (ou demandeur) en « unité clinique ». Cette distinction n’est pas d’ordre organisationnel. Elle tend à gommer la notion de spécialité.
Urbanisation
Démarche visant à simplifier et à rendre plus réactifs les systèmes d'information et à assurer son alignement avec la stratégie d'entreprise. L'urbanisation est une réponse à la complexité croissante de la définition et de la mise en oeuvre des systèmes d'information. La politique d'urbanisation assure la cohérence des systèmes d'information par la définition de principes directeurs déclinés en règles d'urbanisme. La politique d’urbanisation assure la cohérence des systèmes d’information par la définition de principes directeurs déclinés en règles d’urbanisme. L’urbanisation vient compléter les méthodes généralement adoptées dans les démarches de schéma directeur et de refonte de l’architecture du SI complexes afin de réconcilier la vision métier (approche processus, activités, acteurs) et la vision technique (approche applications, fonctions, technologies). Le terme «urbanisation » est une métaphore de l’évolution de la «logique de maçon » (villes du Moyen Age) vers la «logique d’urbaniste » (villes du XIXe siècle) : aux arrondissements, quartiers, îlots correspondent les systèmes d’information « métier », domaines fonctionnels, blocs fonctionnels.
Usager
Citoyen qui interagit avec un système pour accéder à des services ou de l'information le concernant, ou plus globalement de l'information publique. Dans le système de Santé, l'usager n'est pas forcément une personne physique, il peut s'agir aussi d'une personne morale.
Utilisateur
(du système) Associe une personne ou un élément d'organisation à un profil d'utilisation du système d'information.

v

VA
Constatation de la conformité de l'outil aux spécifications et de sa capacité à remplir les fonctions précisées, le cas échéant, par le marché ou, dans le silence de celui-ci, par la documentation du titulaire. La VA vise à vérifier l'adéquation des caractéristiques techniques avec les fonctions demandées du nouvel outil.
VAN
Cumul des bénéfices nets (déduction faite des consommations de ressources), actualisé en fonction du loyer de l'argent, sur une période de référence.
VAN
Valeur actuelle nette
VPA
Visite pré-anesthésique
VRD
Voies et Réseaux Divers
VSAB
Véhicule de secours aux asphyxiés et blessés
VSAV
Véhicules de secours et d’assistance aux victimes
VSL
Véhicule sanitaire léger
VSM
Volet de Synthèse Médicale
VSR
Constatation de la capacité de l'outil à assurer un service régulier dans les conditions normales d'exploitation pour remplir les fonctions définies pour l'outil.
Valeur ajoutée
L'approche processus analyse les processus, les sous-processus et les tâches d'une organisation / structure par rapport à la valeur ajoutée qu'ils apportent en fonction du but à atteindre.
Valeurs
Par « valeurs » portées par les organisations du secteur public nous entendons : ensemble de principes prônés et mis en application par les organisations du secteur public qui répondent a minima au contraintes réglementaires et à une sagesse issue de la pratique du « vivre ensemble » et du respect de l’intérêt collectif.

w

WI-FI
Ensemble de protocoles de communication sans fil régis par les normes du groupe IEEE 802.11.
Workflow
Automatisation d'un processus (partiel ou complet), au cours duquel des documents, des informations et des tâches passent d'un participant à un autre, au sein d'un groupe de travail, en conformité avec un ensemble de règles prédéfinies. Un système de workflow définit, crée et gère l'exécution de tels processus.

z

Zone d'urbanisme
Découpage du système d'information selon des critères de forte cohérence fonctionnelle et de faible adhérence avec les autres zones.
Haut de page