Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.

Forum

Identité du patient = divergence entre les attendus du P1.2 et du D2.2
Répondre
Réponses : 4   Vues : 206  Abonnés : 3

Posté par jazzy (CENTRE DE PNEUMOLOGIE LES TERRASSES)  · 04-09-2017 - 15:04

Transfert
Bonjour à tous et à toutes,

Je sais que ça fait un peu du réchauffé ... mais je souhaitais attirer votre attention sur les divergences attendues entre le P1.2 et le D2.2.
En effet, dans le P1.2, on nous demande de mettre en oeuvre des barrières permettant à l'établissement de s'assurer de la bonne idée du patient tout au long de son séjour et/ou de son parcours, notamment en s'appuyant sur les données issues de sa pièce d'identité et grâce à un pilote par la Cellule d'identitovigilance et un suivi d'indicateurs. 

Dans le D2.2, on nous demande de s'assurer , entre autre, que le patient possède un DMP et si oui de pouvoir l'alimenter après recueilli son accord. 

Or, une discordance se met en place entre les données du DMP du patient (créée sur la base de la carte Vitale du patient pour le calcul de son Identifiant National de Santé (INS)) et notre DPI avec l'identité du patient (basée sur la pièce d'identité). 

Que faire : prendre en compte les données de la carte vitale, souvent erronées, incomplètes ... et ne plus prendre en compte les données de la pièce d'identité ... quel dommage ...­

Posté par phbdr (MiPih)  · 07-09-2017 - 15:20

Transfert
Bonjour

Votre politique d'identito-vigilance interne doit rester basée sur la vérification des papiers d'identité.

Pour le DMP (actuel), la lecture de la carte Vitale sert à calculer l'INS-C qui est l'identifiant du patient dans le DMP.
NB : dans les prochaines années, ce sera le NIR du patient, présent sur la carte Vitale (celui de l'individu / ayant-droit, pas le NIR de l'ouvrant droit imprimé sur la carte) qui sera également utilisé comme INS (identifiant national de santé), INS qui devra être utilisé dans les SIH ou le DMP et plus généralement tous les SI de Santé pour identifier le patient.

D'ici là, à très court terme pour HN/D2, la lecture Vitale doit uniquement vous servir à calculer l'INS-C du patient et que vous conservez comme un trait d'identité dans votre SIH (utile pour les accès au DMP). A vous donc d'adapter à la marge vos règles d'IV actuelles pour vous assurer que vous stockez bien le bon INS-C pour le bon patient. 

J'espère avoir été assez clair...

PhB­

Posté par jazzy (CENTRE DE PNEUMOLOGIE LES TERRASSES)  · 08-09-2017 - 08:57

Transfert
Merci pour la clarté de votre réponse !!

J'en connaissais la réponse mais mon message était plutôt pour faire réagir experts et communauté de pratiques car actuellement quid des organisations mises en place dans les établissements ...­

Posté par phbdr (MiPih)  · 08-09-2017 - 12:53

Transfert
Quid des organisations mises en place dans les établissements ...­ VARIABLE !
Ce serait en effet bien que des établissements utilisant le DMP en routine (notamment sur les sites expérimentaux de la CNAMTS) témoignent.
PhB­

Posté par DAL (ANAP)  · 13-09-2017 - 16:46

Transfert
Chère jazzy, cher phbdr,

Merci d'avoir posé la question :-). Nous souhaitons faire un retour d'expérience en bonne et due forme sur la façon dont les hôpitaux utilisent le DMP. La question que vous posez nous permet d'abonder l'enquête d'un axe supplémentaire.

A bientôt !­
Répondre

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Identité du patient = divergence entre les attendus du P1.2 et du D2.2.

Vous êtes perdu ?