D1.1 : Compte rendu structuré ?

Messages

Par Mouhamadou DIOP le 21/09/2016 à 14:29
Bonjour,



Nous sommes un SSR et travaillons actuellement sur le D1_Résultats d'imagerie, de biologie et anatomo-pathologie.



Ma question porte sur le compte rendu structuré, et nous souhaitons procéder au calcul des indicateurs du D1.1.



Les comptes rendus d'imagerie tels que scanner, PET scan, IRM, scintigraphie sont rédigés par le médecin qui a réalisé l’acte d’imagerie. Le compte rendu écrit est intégré (scanné) dans le DPI.



Par contre, l'interprétation des comptes rendus de radio est réalisée par nos pneumologues, et notifiée dans le dossier du patient.



Nous utilisons le logiciel OSIRIS pour la gestion du dossier patient. Dans ce logiciel, pour chaque dossier patient, nous retrouvons les éléments suivants : identifiant de séjour, identifiant du patient, identifiant du prescripteur, date d'examen, type d'examen, identifiant du centre qui réalisé l'acte se trouve sur le document scanné.



Dans ce cadre, pourrions-nous considérer cela comme un compte rendu structuré étant donné que l'on retrouvera toutes les informations dans le DPI, même si le "document" en tant que tel n'existe pas? Faut-il créer un document où l'on retrouvera l'ensemble de ces information-là?



Merci d'avance pour vos réponses.



M. DIOP­
Par Philippe MANET le 03/10/2016 à 14:54 Animateur de groupes
Bonjour,



En suivant la recherche aidée (partir du menu du haut du site MHN), vous pouvez trouver facilement des documents concernant les indicateurs HN, par exemple le D1.1.



Il existe par exemple le paragraphe infra-documentaire D1.1 de notre production :

­Produire efficacement les indicateurs d'usage HN­



http://www.monhopitalnumerique.fr/publication/510-produire-efficacement-les-indicateurs-d-usage-hn/861



Pour commencer, je ne comprends pas immédiatement si les images sont accessibles sur le réseau, mais ce n'est pas l'objet de l'indicateur D1.1, qui concerne les comptes-rendus associés aux images. Il est dommage de scanner des notes manuscrites, j'imagine que dans un deuxième temps vous avez prévu de faire évoluer cet aspect.



La fiche de définition de l'indicateur définit un compte rendu structuré comme conforme aux spécifications du cadre d’interopérabilité de l'ASIP. Cela implique qu'il existe un entête de présentation des images et du CR qui comporte, sous une forme bien définie, tous les éléments d'identification. Cela permet d'échanger les documents de façon fiable entre diverses structures et application. Ce format est le profil IHE-XDS qui comprend notamment l'entête CDAR2 .



Il semble bien que votre système dispose de toutes les informations nécessaires, la plus grosse partie du travail est faite. Il faut :

- que ces informations soient présentées à l'utilisateur

- que le logiciel soit agréé en alimentation du DMP pour être capable d'échanger ces documents avec d'autres établissements ou applications. Ou tout au moins, pour une lecture minimaliste de l'indicateur, il faut faire la preuve que votre logiciel est capable d'envoyer (et tant qu’à faire, de recevoir) les documents conformes au standard spécifié par l'ASIP. Il faut vous rapprocher de votre éditeur pour savoir ce qu'il en est.­