P1.3 : Données relatives aux séjours et mouvements des patients

Messages

Par PRISCA FINOT le 03/10/2014 à 12:08
Bonjour,



Quelles sont les données "séjours et mouvements des patients" qui doivent être alimentées dans l'application référentiel ?



Merci pour vos réponses­
Par Didier ALAIN le 09/10/2014 à 07:48 Animateur de groupes
Prisca,



Effectivement, cette semantique est assez fortement marquée Médecine-Chirurgie-Obstetrique.



L'idée derrière un référentiel est d'assurer la cohérence des données dans l'ensemble du système d'information :

un séjour doit être identifié de la même façon dans les tous les sous-systèmes (en particulier administratif et médical) : une hospitalisation, une venue en HDJ, une consultation (s'il y en a), etc. doivent avoir le même identifiant. Le SI doit découper les épisodes de prise en charge de la même façon dans les différents systèmes.

Le sujet "mouvements" me parait secondaire en psy : il s'agit des mouvements intra-hospitalisation, donc essentiellement en MCO.

Sauf erreur de ma part, le référentiel maître est le RIM, mais, à partir de là, j'ai besoin de spécialistes de la psy pour aller plus loin.



Prisca : est-ce que cela répond à votre question ?­
Par Philippe MANET le 17/10/2014 à 17:53 Animateur de groupes
Dans les anciens applicatifs, le modèle conceptuel de donnée (MCD) était calqué sur les règles de tarification ou les définitions de la sécurité sociale, et il était parfois difficile de gérer des éléments temporels débordant des séjours tarifants.

La situation en SSR et en psychiatrie est souvent compliquée, du fait de séjours discontinus, pouvant parfois se chevaucher en psychiatrie. Cela ne doit pas empêcher la continuité de la prise en charge médicale, tout en favorisant la cohérence de la description élémentaire des épisodes de soin. Le MCD doit alors s'affranchir des limites administratives, tout en maintenant un référentiel unique.



Les données ayant une persistance doivent être rattachées à l'identifiant du patient. Les données d'activité et celle ayant une incidence circonscrites dans le temps doivent être rattachée à des épisodes de soins identifiés. Chaque application doit donc utiliser les identifiants adaptés aux informations qu'elle manipule.



Un problème peut survenir lorsqu'une application comme la tarification se rapporte à une unité tarifaire qui comprend plusieurs épisodes de prise en charge, et que cette application est utilisée comme référentiel. Il faut néanmoins que les divers épisodes de soins inclus dans cette unité tarifaire bénéficient d'un identifiant élémentaire, unique et partagé, en plus de l'identifiant tarifaire.



Le guide d'indicateur évoque un référentiel unique composé d'un serveur ou un "ensemble de composants (techniques et organisationnels)", ce qui vous laisse toute latitude pour arriver à l'objectif d'une unicité des identifiants.­